KOLDA REGRETTE LE DEPART DE HAIDAR DE L'ENVIRONNEMENT Une victoire du lobby affairiste

Le changement de gouvernement ne laisse jamais les Koldois sans réaction. Cette fois, c’est le départ d’Aly Haidar, de l’Environnement, qui suscite le plus de réactions. Ils sont nombreux ceux qui applaudissaient le travail accompli  contre les braconniers de la forêt. Son départ est perçu comme une victoire du lobby affairiste des brigands forestiers. Explications.
aly haidar
A Kolda, le maintien de Bibi Baldé dans le gouvernement au niveau du plan est salué par tous. Mais beaucoup ne comprennent pas le départ de Ali Haidar du ministère de l’Environnement. Ministre le plus fréquent à Kolda, il a mené un combat sans merci pour préserver le reste des forêts au sud. Au fouladou, le ministre connait tous les villages qui ceinturent les massifs forestiers. Et dans ces villages il fait partie des rares ministres connus. Ici loin des télévisions, les populations ne reconnaissent que ceux qui y font un tour.

Aussi, à part les braconniers de la forêt, le ministre Haidar est perçu comme le messie de la forêt. Il a mené un combat sans merci contre les brigands de la forêt et mis fin aux pratiques frauduleuses en cours pour la coupe de bois, les permis gratuits et autres  autorisations pour des gamous fictifs. Il a tenu tête au puissant lobby et aux affairistes ayant amassé une fortune dans le pillage des ressources forestières.

Les signaux sont donc pour certains inquiétants avec l’arrivée de Mor Ngom présenté comme un talibé. La crainte exprimée et de le voir tomber sous la main de certains lobbies affairistes basés dans la cité sainte de Touba qui ne vivent que du pillage des forêts. Abdoulaye Sané prévient : «si le ministre ouvre la forêt pour les trafiquants, nous nous organiserons pour faire face.»

Les gros camions chargés de bois et non contrôlables ont disparu avec Aly et si son remplaçant ne maintient pas la pression, il reviendra aux populations des zones forestières de faire face, affirment certains acteurs.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*