La base russe de Hmeimim repousse une attaque aux lance-roquettes multiples, 180 djihadistes éliminés

Les moyens de défense antiaérienne de la base russe de Hmeimim ont repoussé une nouvelle attaque aux lance-roquettes multiples, 180 djihadistes ont été éliminés, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Les radicaux ont pris pour cible la base aérienne russe de Hmeimim, dans le gouvernorat syrien de Lattaquié, mercredi 22 mai vers 19h00, effectuant quatre tirs de lance-roquettes multiples, a déclaré le ministère russe de la Défense.

«Toutes les roquettes ont été détectées et abattues par les moyens russes de défense antiaérienne. Une frappe de précision menée par les Forces aérospatiales russes a permis de détruire un lance-roquettes multiple que les radicaux avaient installé dans la zone de désescalade d’Idlib», a indiqué le ministère.

Deux drones lancés par les terroristes ont largué cinq bombes artisanales sur la centrale électrique du village d’Al-Zara, situé au nord-ouest de la ville de Hama. Selon le ministère, l’attaque a porté préjudice à la centrale sans faire de victimes. Un drone a été abattu par les militaires syriens.

Selon le communiqué, les troupes gouvernementales syriennes appuyées par les Forces aérospatiales russes continuent de repousser les attaques des djihadistes du Front al-Nosra* dans les régions sud de la zone de désescalade d’Idlib. Plus de 180 terroristes ont été éliminés depuis le 22 mai.

«Les djihadistes cherchent depuis le soir du 22 mai à s’emparer de Kafr Nabuda depuis l’est. À l’heure actuelle, leurs pertes se chiffrent à deux chars, trois lance-roquettes multiples et à plus de 140 hommes. Les combats acharnés pour Kafr Nabuda continuent», a ajouté le ministère.

Par ailleurs, quelque 200 radicaux armés de deux blindés de combat d’infanterie et de neuf pick-ups équipés de mitrailleuses de gros calibre ont deux fois essayé de percer les positions des troupes gouvernementales près des localités de Maidan et d’Al-Hawash, respectivement à l’ouest et à l’est de Kafr Nabuda.

«Les terroristes ont battu en retraite à la tombée de la nuit, après avoir perdu 40 des leurs, un blindé de combat d’infanterie et deux pick-ups», note le ministère.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*