La COJER de Grand-Yoff tire sur Bennoo Siggil Senegaal

Bennoo Siggil Senegaal
Bennoo Siggil Senegaal
Bennoo Siggil Senegaal

La Convergence des jeunesses républicaines de Grand-Yoff a dénoncé hier, la position de Benno siggil senegaal qui invite le gouvernement à éclairer l’opinion sur l’affaire Arcelor Mittal. Son coordonnateur qualifie cette sortie des alliés de Macky Sall de «mauvaise foi».

Les membres de la mouvance présidentielle ne tirent pas dans le même sens sur l’affaire Arcelor Mittal. En conférence de presse hier, la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) de Grand-Yoff a exprimé son «indignation» à l’endroit de la coalition Benno siggil senegaal (Bss) qui invite l’Etat à éclairer l’opinion sur ce dossier agité par l’ancien président de la République Abdoulaye Wade.

Le coordonnateur de la Cojer de Grand-Yoff, Papis Montang Sonko, et ses camarades parlent de «mauvaise foi» de la coalition composée de l’Afp, de la Ld, du Pit, du Rta-S, entre autres. Samedi dernier, face à la presse, Mamadou Berthé, secrétaire national du Rassemblement des écologistes du Sénégal, avait relevé «un doute objectif» dans le contrat, et invité le gouvernement à «faire toute la lumière sur cette affaire», précisant qu’il ne s’agit pas d’une «prise de position», mais d’un «avis citoyen».

«Ils sont tous comptables» du bilan 
Les jeunesses du parti au pouvoir, très amers, répliquent à Bss : «Il ne faut pas qu’ils (les membres de Bss) nous tympanisent sur certaines choses. Et les gens qui ont parlé ne sont pas représentatifs au national. Ce sont des partis-télécentres, des roues de secours qui cherchent à se faire entendre pour exister avec le dossier Arcelor Mittal.»

La Cojer de Grand-Yoff ajoute : «Maguette Thiam est le secrétaire général du Pit et le président d’honneur de son parti (Amath Dansokho) est ministre d’Etat. Donc, il a tous les moyens pour s’adresser au président de la République. Alors pourquoi une conférence de presse pour demander à l’Etat de se justifier par rapport aux accusations de Wade?»

M. Sonko et ses camarades estiment que leurs alliés ne peuvent continuer à «bénéficier des largesses du Président Macky Sall et vouloir en même temps le mettre en mal avec l’opinion» parce que tous sont «comptables» du bilan.

«Bss a cessé d’exister depuis 2012»
De la même manière, la Cojer de Grand-Yoff invite Mamadou Lamine Diallo, comme les autres, à se rapprocher de leurs collègues députés de la mouvance présidentielle pour comprendre le dossier Arcelor Mittal.

Le leader de Tekki aussi s’interroge sur la même affaire. «Il y a des choses qu’on ne doit pas dévoiler sur la place publique. Ils peuvent écrire ou rencontrer le président de la République. C’est aussi valable pour M. Ibrahima Sène qui, parfois, fait des sorties qui n’ont rien à voir avec ce qui se passe. Quand on est ensemble, on devrait essayer de trouver des solutions pour toute la coalition», a ajouté Papis Montang Sonko, qui rappelle que Benno siggil senegaal a d’ailleurs «cessé d’exister depuis 2012».

Pape Nouha SOUANE

pnsouane@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*