La Gambie contente de son exclusion de l’AGOA (gouvernement)

président gambien  Yaya Jammeh
président gambien Yaya Jammeh

Le gouvernement gambien a tourné en dérision sa récente exclusion par les États-Unis de la Loi sur la croissance et l’opportunité pour l’Afrique (AGOA) en décrivant cette décision comme la meilleure chose qui puisse arriver au pays.

Dans une réaction ironique à la décision de Washington d’exclure la Gambie de la liste des pays africains éligibles à l’AGOA, le gouvernement à Banjul a déclaré dimanche que les Gambiens n’ont d’ailleurs jamais bénéficié des soi-disant avantages commerciaux depuis que le pays a été associé à la mesure il y a une décennie.

«Le gouvernement de la Gambie félicite le gouvernement des États-Unis pour l’exclusion du pays de la liste des pays africains subsahariens éligibles pour la Loi sur la croissance et l’opportunité pour Afrique (AGOA) » ironise le gouvernement de Yahya Jammeh.

La Gambie a également accusé Washington d’être « malintentionné » à son encontre en faisant allusion aux déclarations controversées attribuées au Chargé d’affaires de l’ambassade américaine à Banjul sur la situation des droits humains dans le pays.

Le gouvernement gambien s’est engagé à ne céder à aucune forme de pression étrangère, mais maintiendra plutôt sa « foi inébranlable en le Tout-Puissant Allah».

L’AGOA est une initiative du gouvernement américain approuvée par le Congrès, il y a quatorze ans en vue de renforcer les économies fragiles en Afrique à travers une plus grande souplesse de l’accès aux produits africains sur le marché américain.

Signature : APA
Copyright : © APA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*