September 21, 2018
News Ticker

La maternité à travers le monde en 7 clichés

La maternité à travers le monde en 7 clichés

maternité monde main
WATERAID/ANNA KARI
Rachel THOMPSON

PAR RACHEL THOMPSON

IL Y A 13 HEURES

Chaque femme ayant donné la vie s’est retrouvée confrontée au casse-tête de la valise à emporter à la maternité en prévision du jour J.

Entre produits de luxe dernier cri et kits de survie, les accessoires et autres objets emportés pour l’accouchement varient considérablement d’un endroit à l’autre du globe.

Dans le cadre de son projet intitulé DeliverLife, l’ONG britannique WaterAid a rencontré des femmes dans plusieurs pour révéler ce que renferment les sacs emportés à la maternité. De la lame de rasoir visant à couper le cordon ombilical aux bâches en plastique destinées à recouvrir le lit d’hôpital, cette série de photos donne à voir les contrastes saisissants de l’accouchement à travers le monde.

Ellen, 23 ans, vit au Malawi

   
maternité monde photo 1
WATERAID/ JENNY LEWIS

Ce qu’elle emporte dans son sac ? Une lame de rasoir, une torche – car il n’y a pas d’électricité –, une bâche en plastique noir pour recouvrir le lit de l’hôpital – vu qu’en l’absence d’eau propre, il est difficile de nettoyer les chambres et les lits –, une ficelle pour attacher le cordon ombilical, 200 kwachas malawiens pour la nourriture, 3 sarongs – tissus larges – pour se changer le temps de l’hospitalisation (qui peut durer jusqu’à 4 semaines) et pour y envelopper le bébé.

Hazel Shandumba, 27 ans, vit dans le village de Hamakando, à Monze, en Zambie

   
maternite_2.jpg
WATERAID/ CHILESHE CHANDA

Ce qu’elle emporte dans son sac ? Une couverture de bébé, du coton, un sarong (kitenge), une tenue de bébé, des serviettes, une bassine d’eau pour se laver, un rouleau de polyéthylène à poser sur le lit pour maintenir une hygiène personnelle étant donné qu’il n’y a ni assez d’eau ni assez de temps pour nettoyer les lits d’hôpital. “Il y a un forage dans la clinique, mais pas d’eau courante dans le service maternité.”

Deanne Neiers, vit à New York, États-Unis

   
Maternité monde photo 3
WATERAID/ DEANNA NEIERS

Ce qu’elle emporte dans son sac ? Un lecteur de musique et des écouteurs, de l’huile de coco pour un massage, de l’huile de lavande, un gel d’arnica, des choses à grignoter, un soutien-gorge et des compresses d’allaitement, un cousin d’allaitement, des vêtements confortables à porter le temps de l’hospitalisation et pour rentrer à la maison, une couverture douce pour bébé, une combinaison manches longues, un bonnet tricoté.

“Une fois enceinte, on se rend tout de suite compte de la chance qu’on a de donner la vie dans de bonnes conditions sanitaires. Chaque mère souhaite le meilleur pour son bébé, et c’est épouvantable de devoir se préoccuper des dangers possibles comme l’eau contaminée ou le manque d’hygiène. Je rêve d’un monde où chaque femme aurait le droit de donner naissance à son enfant dans des conditions dignes de ce nom.”

Agnès Noti, 22 ans, vit à Iramba, Tanzanie

   
maternité monde photo 4
WATERAID/ANNA KARI

Ce qu’elle emporte dans son sac ? Des vêtements et une couverture pour bébé, un thermos, du thé.

“Je suis originaire du village de Tutu. L’eau à boire, on l’achète au magasin. Avant on allait à la rivière. L’eau y était blanche. C’était ma grand-mère qui se rendait à la rivière. L’eau n’était pas potable. Mais face à a la pénurie d’eau, plusieurs personnes allaient chercher de l’eau là-bas alors qu’il ne faut pas en boire.”

Joanne Laurie, 34 ans, vit à Londres, Royaume-Uni

   
maternite monde photo 5
WATERAID/ JAMES GRANT

Ce qu’elle emporte dans son sac ? Des couches, des vêtements blancs pour le bébé, des pantalons tricotés, beaucoup de choses à grignoter, sa propre serviette, un électro stimulateur, des serviettes hygiéniques pour maternité, un iPad, une gourde, le dossier médical, une couverture.

“J’ai pris une gourde, sur les conseils de ma sœur qui m’a suggérée de ramener un récipient qui me permettrait de boire plus facilement pendant le déroulement de l’accouchement. Je l’emporterai vide et la remplirai directement à l’hôpital. Ils ont forcément une fontaine à eau. Je n’ai pas à m’en soucier contrairement aux femmes dans certains villages africains. Il y a une chose dans mon sac plus importante que toutes les autres : la couverture que ma mère m’a donnée pour y emmitoufler le bébé lorsque je le ramènerai à la maison.”

Katy Shaw, 31 ans, vit à Melbourne, Australie

   
maternite_6.jpg
WATERAID/ JAMES GRANT

Ce qu’elle emporte dans son sac ? Des produits de toilette, des choses à grignoter, un bonnet, des chaussettes, des habits et une grenouillère pour bébé, des vêtements, des chemises de nuit, des sous-vêtements de maternité, des serviettes hygièniques pour maternité, des compresses d’allaitement, des huiles de massage.

“Les conditions de vies dans lesquelles certaines femmes enceintes vivent me semblent impensables. En plus du stress quotidien lié à la grossesse et à l’angoisse de l’accouchement approchant, elles doivent gérer la corvée d’aller chercher de l’eau.”

“Le simple fait de porter le sac de maternité est trop lourd pour moi, je ne peux pas m’imaginer comment je ferais pour porter 25 litres d’eau sur n’importe quelle distance. Physiquement, je ne sais pas si j’en serais capable même sans être enceinte.”

Claudine Razafindrabary vit à Betafo, dans la région de Vakinankaratra, Madagascar

   
maternite monde photo 7

Ce qu’elle emporte dans son sac ? Des nouveaux vêtements, du coton, de l’alcool pour nettoyer, des couches, un thermos, un sceau, des serviettes hygiéniques.

“Ma famille m’a fait part de tous les interdits relatifs à la grossesse, et j’essaie de les suivre à la lettre. Par exemple, je mets un point d’honneur à ne pas porter une écharpe nouée autour de mon cou pendant ma grossesse pour ne pas que mon bébé naisse avec le cordon ombilical autour du cou. Je n’ai aucune écharpe ou foulard chez moi car je veux que bébé naisse de manière naturelle sans que rien ne soit attaché à sa nuque.”

— Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable UK.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*