La mort de plus d’une centaine de terroristes de Boko Haram

4bk2b415f49a513tda_800C450-300x169«L’armée camerounaise a mené une importante offensive, en territoire nigérian, contre un poste de commandement du groupe terroriste Boko Haram, lui infligeant de lourdes pertes et saisissant de grandes quantités d’armes et de matériels », a affirmé le porte-parole du gouvernement camerounais, dans une déclaration, rapportée, mardi, par l’AFP.
«Les opérations de l’armée camerounaise se sont déroulées, du 11 au 14 février, à Ngoshe, située au Nigeria, à une quinzaine de km d’Ashigashia, (ville frontalière camerounaise de l’extrême-Nord du pays)», a précisé Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication.

«162 terroristes de Boko Haram ont été tués», a-t-il affirmé, un bilan qui ne peut être confirmé de source indépendante.
L’opération a coûté la vie à deux jeunes officiers camerounais, le capitaine Pipwoh Yari Emmanuel, (31 ans), et le lieutenant-colonel Kwene Ekwene Beltus Honoré, (39 ans).
Le premier est mort, le 11 février, le second a succombé à ses blessures, après que son véhicule a sauté sur une mine, le 14 février.

http: //francophone.sahartv.ir

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*