La Raddho dénonce une justice à deux vitesses dans l’affaire Cheikh Béthio

La Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) constate qu’il y a deux poids deux mesures dans l’affaire qui a couté la vie à deux disciples de Cheikh Béthio Thioune en 2012.
L’organisme de défense des droits de l’homme regrette que 16 personnes attendent leur jugement depuis qu’ils ont été placés sous mandat de dépôt alors que le principal prévenu vaque toujours à ses occupations.
Ce dossier a valu à Cheikh Béthio un bref séjour carcéral. Le guide des “thiantacounes” a, finalement, bénéficié depuis d’une liberté provisoire après avoir, dans un premier temps, été évacué à Paris pour des soucis de santé.
Pendant ce temps, les autres prévenus qui vont comparaître dans cette affaire croupissent toujours en prison. Ils sont au nombre de seize.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*