La Radio Sunuker FM ou l’icône médiatique au panthéon des héros…

La Radio Sunuker FM ou l’icône médiatique au panthéon des héros
La Radio Sunuker FM ou  l’icône médiatique  au  panthéon des héros
La Radio Sunuker FM ou l’icône médiatique au panthéon des héros

Radio Sunuker FM : la Première Radio Africaine la plus emblématique au patriotisme actif à Los Angeles en Californie, brille de mille feux. Ce média rarissime au panthéon des héros, est incontestablement l’icône et le support médiatique au service des africains et des Sénégalais, en particulier, une grille de programmes époustouflants à couper le souffle. Consultez-la sans retenue !

Mais avant d’aborder plus haut le sujet, ne vous fiez pas aux apparences, car dans notre beau pays, qui est le Sénégal, la plupart des ploutocrates politicards, ne doivent leurs richesses abondantes et leurs partis politiques que grâce aux deniers publics qu’ils détournent massivement à des objectifs bien personnels.
La république vassalisée, agenouillée, cette éternelle vache à lait leur a apporté tout plus qu’ils n’en ont fait pour elle. L’incivilité politique et le manque de patriotisme sévissent dans le ciel obscur des caïds et des voyous mafieux maçonniques en bande organisée. L’opulence d’une minorité de parasites, goinfrés, indécrottables aux vertus en putréfaction créent un obstacle majeur pour la démocratie et le développement.

En 2012, on a bien vu un homme atypique, politique, et non le moindre, du paysage politique sénégalais, un étrange donneur de leçons, accusé d’appartenir non seulement à la loge maçonnique qu’est cette secte maléfique. Passé maitre ès ritournelles de la traque des biens mal acquis, l’homme, qui fut peint faussement sous des oripeaux victimaires, avait l’outrecuidance de s’acheter librement une radio FM pour la bagatelle de 200 millions francs CFA, on ne sait par quelle magie noire. Et l’intéressé, aujourd’hui, bien perché au plus haut sommet de l’état, n’a jamais démenti, si ce n’est l’envoi aux charbons de son minable « doungourou », valet, qui perçoit mensuellement un salaire indu de 14 millions de francs CFA dans un pays classé au 178 ème rang sur 189 par l’organisation mondial, Doing Business. Un comble d’une honte implacable. Quel crédit peut-on accorder à Macky Sall, cet obscur multimilliardaire, qui désapprouve, sans convaincre personne ? Normal, il se sent coupable et ne peut donc que démentir, sans apporter le moindre éclairage.

Alors, aussi paradoxal que cela puisse paraître, tel un dieu, le président de la république est par essence, ce curieux personnage central, incontournable, absolutiste, invincible, surhumain , un régulateur exceptionnel de la démocratie, tranche tout seul en lieu et place de tout le monde, gracie, idéalise qui il veut, comme si celui -ci est un monarque de droit divin, qui ne dit pas son nom.

A l’instar des autres nations démocratiques, politiquement civilisées, pour autant, peu ou prou, que nous sachions, il n’existe aucune structure nationale, libre et indépendante du pouvoir politique, qui la charge de récompenser ceux qui luttent constamment pour la justice sociale et la démocratie.

Cela aurait l’avantage d’encourager, d’élever le débat, de nature à cultiver le patriotisme actif, de manière à faire des émules. Apparemment, il n’en est rien. Car ce que l’on constate avec tristesse, c’est que Macky Sall, qui prétend incarner le changement, la rupture, se travestit étrangement en gourou du népotisme, confisque, concentre, en réalité, tous les pouvoirs, privatise à sa propre convenance la démocratie, se sert de tous les moyens de l’état et utilise les services et la force publique, comme système de gouvernance absolue. C’est surprenant, anti productif et antidémocratique, dans un état supposé de droit.

C’est le moins que l’on puisse dire ? Au Sénégal, contre toute attente, lors de la célébration de la fête de l’Aïd el Kébir, du 7 octobre 2014, nous avons entendu le sermon bruyant, clivant d’un imam, égratignant, tous les hommes politiques et les marabouts , sous le prétexte fallacieux d’un civisme sorti de terre, on ne sait où, déclarait sèchement dans une hystérie suffocante : ‘’les gouvernés doivent obéir aux gouvernants‘’. Comment donc ce pays peut-il sortir de l’ornière, si les uns et les autres, s’autoproclamant de leur stature imaginaire et au nom de l’islam, une posture de la décadence.

Comment accepter dans une société prétendument musulmane à deux vitesses dans la laquelle qu’une minorité de goinfres, parasitaires, indument plus servis, vit dans une abondance insolente, clinquante, alors que le reste baigne majoritairement dans une pauvreté ambiante?

Radio Sunuker FM : la Première Radio Africaine à Los Angeles en Californie est l’archétype du microcosme médiatique, qui dénonce inlassablement les tares et les dysfonctionnements crescendo d’une telle société marchant sur la tète.
Justement, reparlons donc de la Radio Sunuker FM : la Première Radio Africaine à Los Angeles en Californie, cette icône médiatique au panthéon des héros !
Quelle est donc la particularité de la Première Radio Africaine à Los Angeles en Californie dont on parle tant ? Rappel. Elle incarne le goût, l’humour et surtout le sérieux par la qualité remarquable de ses analystes politiques de haute pointure décryptant de fond en comble, l’actualité politique nationale, internationale, sans détours, ni complaisance, ni complexe et au peigne fin.

Grâce aux nombreuses émissions qu’elle propose au public sénégalais très vorace, l’enthousiasme augmente de plus en plus auprès des auditeurs, qui y trouvent, chaque jour, un intérêt vital. Ce dynamisme suscite naturellement la hausse de son audimat. A la différence des autres médias ringards, qui poussent comme des champignons, passent tout leur temps à diffuser du sensationnel ou s’évertuent à propager sur commande recommandée les mêmes discours rayés des politiques, en échange des rétributions financières, alors que la Radio Sunuker FM, met constamment en avant l’éveil des consciences.

Ainsi, chaque jour que dieu fait, ses auditeurs toujours plus nombreux, découvrent de plus amples informations et beaucoup de choses qu’ils ne trouvent nulle part ailleurs. Ce qui leur permet d’avoir leurs propres opinions, malgré les calomnies et la jalousie de la part d’une certaine classe politique aux discours déboutonnés.

Une radio sympathique à part dans le paysage médiatique, financée exclusivement par un patriote sénégalais, bon teint, philanthrope dans l’âme, dont l’éthique et l’équité ne souffrent d’aucune fissure. Toutes les sentinelles sénégalaises de l’extérieur comme de l’intérieur, qui s’y expriment librement, ne le font, ni calculs, ni esprit revanchard, ni en attente d’une quelconque publicité, ni prestige, encore moins pour des raisons bassement matérielles, mais rien que par devoir moral, dévouement et abnégation., lorsqu’il s’agit surtout de la chose publique.
Cette radio est la cheville ouvrière, le porte-étendard, le porte drapeau de la démocratie matérielle. C’est une radio qui est au diapason des intérêts nationaux, vitaux, légitimes de la république lorsque celle-ci est menacée par une poignée d’imposteurs habiles à l’habillage trompeur. Par définition, le média Sunuker FM est le moteur du progrès par son honorabilité avérée. C’est la radio du peuple par le peuple et pour le peuple, la véritable assemblée nationale, « peccum Sénégal », qui compense l’insuffisance de celle que les sénégalais connaissent en intime conviction, pour leur trahison manifestement visible.

Face au vacarme titanesque du conformisme totalitaire, capiteux, qui frappe déjà à nos portes et à pas de géants, menace gravement notre propre existence , édicté par la loi du silence coupable, la radio sunuker, le dernier rempart de la démocratie, toujours debout, se lève, s’érige constamment contre l’arbitraire et la tyrannie , se dresse tout haut , tel un roc, résiste résolument,  s’impose et brise le mur de la honte, pour la défense absolue et le triomphe des idéaux de la justice sociale.

Lorsque dans la république des voyous et des caïds en bande mafieuse, maçonnique, les députés élus par le peuple et pour le peuple, se défaussent, se ridiculisent, abdiquent, affreusement, se dégonflent et marchent au pas de la soldatesque fasciste, estampillée la Stasi,  nul n’a le droit de se taire au risque de se compromettre, de trahir, pour se complaire dans une indignité déconcertante.

La radio sunuker.com ou la première Radio Africaine FM à Los Angeles en Californie est incontestablement la plus intraitable des médias Sénégalais réunis pour son indépendance en action réelle, tangible, dans un pays où foisonnent la servitude, le corporatisme, les dithyrambes loufoques de complaisance de basse facture, servant exclusivement de gagne-pain et de promotion sociale, n’encensent servilement que ceux qui sont les plus riches par le miracle des nominations hystériques, et dont l’incurie, le manque de patriotisme, l’amateurisme sidérant, le déficit chronique de nationalisme criard, sur la chose publique, résultent incontestablement d’une médiocrité effrayante. Ce qui nous renseigne éloquemment sur le culte de la médiocrité presque généralisée de la part d’une certaine classe politique, abusivement abonnée aux apparences peu honorables.

Or, la Radio Sunuker.com, n’est nullement sous la coupole et le monopole d’aucune écurie politique. Elle n’est soumise au pouvoir d’état, encore moins le porte étendard d’un quelconque communautarisme politique, mais au contraire, un média de service public au patriotisme entreprenant et dans les faits.

Sa remarquable neutralité bien distinguée dans le paysage médiatique, fait d’elle une particularité visible au sein des médias sénégalais, dont la plupart sont plus où moins affiliés à des partis politiques, qui les financent indirectement ou directement. L’aide à la presse aux orientations politiques, obscures, en est une parfaite illustration incontestable.
Alors, contrairement aux médias publics et privés, tous presque alignés, en jointure, pour n’être que des alliés de la servitude naturelle du pouvoir temporel, totalitaire.

La plupart d’entre eux ne sont que des repoussoirs, confinés dans leur rôle de pantins, des chiens de garde de vassalisation, des gardes-chiourmes, pour l’honneur d’un despote, déshonorable, toujours prompts à répondre à la demande du politiquement incapable, tous presque juges et parties, dans leur rôle clinquant, à tout vent, et dont la ligne éditoriale, abusive, révulse, a tendance à plaire machinalement aux discours alambiqués de mensonges adroits et aux orientations obscures, mais la Radio Sunuker, quant à elle, se démarquant totalement des chantiers battus, par sa ligne de conduite, s’inscrit dans une autre trajectoire, libre, très respectueuse sur la chose publique, prend le contre pied et se met en porte à faux avec la mécanique par des analyses très documentées de haute pointure, en toute indépendance et en toute conscience sur des bases voulues.

Malgré les anathèmes, les clichés, les stéréotypes et les épines mal placés contre nature pour la diaboliser, la décrédibiliser, sans compter les offenses en permanence d’un certain crétinisme politique, suffisant, obscurantiste, fataliste, réfractaire à la démocratie, de bas étage de la part de ceux qui ont une vision très étriquée sur la gestion du pays, la Radio Sunuker se tient debout et fière de l’être, continue sa trajectoire, exemplaire, par l’abondance manifeste de sa rhétorique magistrale , porte la référence du patriotisme en action.
Ainsi, à travers ce média hors du commun, tout citoyen libre, patriotique, pourra, participer aux débats d’idées et s’exprimer librement en toute objectivité, sur des sujets variés, tels les problèmes de société, surtout quand il s’agit de la chose publique, et ceci sans pression aucune, ni de près, ni de loin. Cette radio est donc le porte-parole de ceux ou de celles qui n’ont point de voix. C’est ça la différence avec certains médias, qui sont sous la couple réglée des partis politiques » takh rip » ! Soyez donc plus nombreux à écouter la Radio Sunuker, le service public, qui libère les esprits aliénés qu’on tient à phagocyter pour les arrimer au totalitarisme ambiant !

Avec le soutien effectif de tous  les citoyens sénégalais, qui y apporteront leurs pierres à l’édifice, sans parti pris, ni fioriture, ni d’appartenance politique, ethnique, d’où qu’elle puisse venir, la radio Sunuker FM, changera à coup sûr, le cours de l’histoire, par une refonte des mentalités dans le sens du progrès. Nous pouvons donc changer avec cette radio exceptionnelle, cette chance unique que’on nous a offerte. Changeons donc pour un Sénégal prometteur, véritablement émergent, et qui gagne, débarrassé des parasites. C’est le prix à payer pour un Sénégal meilleur, radieux pour son avenir !

La radio sunuker.com propose donc une alternative de haut niveau et toute une grille de programmes variés, novateurs que vous pouvez écouter où que vous soyez dans le monde. Le productivisme actif de la radio sunuker.com au panthéon des héros, dérange au point qu’il faille l’exclure pour que le mal puisse triompher aussi longtemps que cela s’avéra nécessaire, à la seule fin que les populations prises pour des moins que des rien, doivent rester éternellement dans l’ignorance la plus totale.

Les bonnes causes des âmes biens nées, déterminent toujours l’apanage des grands hommes, car aujourd’hui, la radio sunuker.com qui est au service des sénégalais, depuis plus d’une décennie, pourquoi pas, demain, une télévision, puisque l’homme propose et dieu dispose, amine, inch Allah !

Le combat continue !
Ahmadou Diop
A bon entendeur, salut !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*