La République qui danse… avec Youssou Ndour ministre, artiste, instigateur de ce phonomène

Youssou Ndour ChanteLa fête de la musique qui a été célébrée, hier. A Sunugaal, elle a été l’occasion d’une grande bombance… gouvernementale. Et oui, le retour sur scène du ministre chanteur, «Youkhou» Ndour a ouvert les yeux des Sunugaaliens sur la vraie nature des gens qui nous gouvernement depuis un certain 25 mars 2012.

En effet, en cette veille de 23 juin, marquant l’An II de ce qui fut et reste le jour où le peuple a repris sa souveraineté, ceux-là qui sont arrivés au pouvoir par la volonté de ce peuple – le 23 juin a été le déclic marquant le début de la fin du règne de 3W – nous apparaissent sous leurs véritables traits.

Pendant que le peuple souffre, qu’il est privé de gaz, d’électricité, d’eau, de soins… et que chez beaucoup de Sunugaaliens les trois repas quotidiens sont devenus un luxe qu’ils ne peuvent s’offrir du fait de la cherté de la vie, la République danse.

Hier, au Cices, la République a dansé toute la nuit pour fêter la musique, sous les décibels du ministre chanteur «Youkhou» Ndour. Celui-là même qui veut promouvoir le tourisme en chantant.

Pendant ce temps, le peuple qui n’a plus que ses larmes à verser cherche le diable pour lui tirer la queue. Mais que voulez-vous ! C’est cela aussi Sunugaal.

Une République qui danse. Sous Njol Diouf, c’était déjà le cas. Qui ne se souvient pas de la danse de la République au gala de la Fondation Elisabeth Diouf Solidarité Partage. Sous 3W, c’était encore le cas.

Que ne se souvient pas aussi des pas de danses du Pm S2N et de ses ministres au Méridien Président lors d’une soirée, pendant que le peuple pataugeait dans les inondations. On pensait que sous SMS il y aura rupture.

Mais voilà qu’en ce 21 juin, fête de la musique, on découvre que la République danse toujours. Et You ne dira pas le contraire, encore moins Mor Ngom (Dircab de SMS), ni Abdoulaye Daouda Diallo (ministre du Budget), ni même Augustin Tine (ministre des Forces armées) et Seydou Guèye (Secrétaire général du gouvernement).

Mimi Touré n’en parlons pas. «Deniou bégué», a lancé depuis le podium, la «Dame de fer» de la Justice qui a reçu une standing ovation du public, lorsque son nom a été prononcé. Mimi est appréciée, et elle a pu s’en rendre compte, pour sa traque des biens mal acquis.

Noter que la République a dansé au Cices, hier nuit, sous les yeux des invités de marques de You. Et notamment du lutteur Balla Gaye 2 et du «Lion» Papis Demba Cissé. C’est ça Sunugaal !

Popxibaar

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*