La revue de la presse – L'affaire de la drogue au sein de la Police et d'autres sujets à la Une

(APS) – L’affaire du trafic de drogue au sein de la Police est à la Une des journaux reçus à l’APS, samedi, à côté d’autres sujets dont la visite du chef de l’Etat au Maroc et la traque des biens dits mal acquis. quotidienA propos de l’affaire du trafic de drogue au sein de la Police, Le Quotidien titre : ‘’Le procureur veut le rapport’’ de la Direction de l’inspection des services de sécurité (DISS). Selon le journal, le procureur ”(…) a demandé que lui soit communiqué (le contenu de ce rapport) pour poser les actes judiciaires attendus dans ce dossier qui n’a pas encore révélé tous ses secrets’’.

Le Quotidien ajoute que depuis l’éclatement de cette affaire, le procureur ‘’était dans l’attente des conclusions de cette enquête administrative réalisée par la Police pour déclencher sa machine’’.

Le gouvernement a déjà pris des mesures, jeudi, sur la base du rapport d’enquête consacré à cette affaire de trafic de drogue supposé au sein de la police nationale. Ainsi, le directeur général de la Police nationale, le commissaire Abdoulaye Niang, a été relevé de ses fonctions tandis que l’ex-directeur de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), le commissaire Cheikhna Keïta, auteur des accusations, doit faire l’objet de sanctions disciplinaires.

Le journal Le Populaire signale que le rapport déjà remis au chef de l’Etat, fait plus de 370 pages. Et le Pop, qui citent des sources, note que dans cette affaire, la DISS a conclu à ‘’une propagation de fausses nouvelles, atteinte à la sûreté de l’Etat et non-respect de l’obligation de réserve et aux procédures administratives à l’encotre du Commissaire Keïta’’.

Les témoignages des agents de liaison de la gendarmerie et de la douane ‘’ont été tous unanimes quant à la probité morale’’ de l’ex-directeur général de la Police, le Commissaire Abdoulaye Niang, accusé de trafic de drogue par le Commissaire Keïta, ajoute le quotidien.

Selon le journal Enquête, le Commissaire Keïta doit comparaître devant un ‘’Conseil d’enquête’’ dont les travaux doivent démarrer ce lundi, une occasion pour le nouveau directeur général de la Police, Anna Sémou Faye, de ‘’poser les premiers actes’’ dans cette affaire. Mme Faye a été nommée jeudi en remplacement du Commissaire Niang.

Le journal qui met en exergue le rôle du téléphone portable pour cerner les péripéties de cette affaire et dans d’autres comme celle du scandale de corruption de la magistrature en 2006 titre : ‘’La bombe…portable’’.

Dans ces différentes affaires, écrit Enquête, ‘’la tendance à espionner son vis-à-vis, à l’enregistrer à son insu, à l’image du Commissaire Keïta, est aujourd’hui devenue une arme de bataille pour se positionner ou éliminer un adversaire gênant’’.

Sur le plan judiciaire toujours, l’As note que la machine ‘’s’emballe’’ dans l’affaire Karim Wade et cie au sujet de la traque des biens dits mal acquis. Selon le journal, la Commission d’instruction met les bouchées doubles en programmant 12 auditions ‘’dans la périphérie du volet Karim Wade’’.

M. Wade, fils de l’ex-chef de l’Etat, Abdoulaye Wade est en détention préventive pour des soupçons d’enrichissement illicite évalué à quelque 700 milliards de francs CFA.

Le Soleil s’intéresse à la visite du chef de l’Etat au Maroc et annonce la signature de sept conventions et accords bilatéraux entre Dakar et Rabat.

Le roi Mohammed VI et le président de la République du Sénégal Macky Sall ont présidé vendredi à Casablanca (Maroc) une cérémonie de signature de sept accords et conventions bilatéraux dans les domaines du tourisme, des affaires islamiques, du transport maritime entre autres.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*