La Russie met à l’épreuve ses «missiles invisibles»

Pour entraîner ses unités de DCA lors des exercices Vostok 2018 qui se déroulent actuellement en Sibérie occidentale, le commandement russe a décidé de recourir à des missiles-cibles dits «furtifs».

Lors des exercices Vostok 2018 qui se déroulent sur le polygone Telemba, en Bouriatie, les militaires russes ont recouru à des «missiles furtifs» dont les caractéristiques sont supérieures à celles de leurs analogues étrangers, a annoncé le chef de la 76e division de DCA, le colonel Sergueï Tikhonov.

Selon lui, le commandement a décidé de compliquer les exercices de DCA et de ne pas se limiter à l’utilisation de missiles-cibles classiques.

Les troupes russes devaient parer une attaque massive de copies de missiles de croisière capables de contourner le relief, d’imitateurs d’ogives balistiques ainsi que de cibles imitant des missiles furtifs.

Le colonel a précisé que le commandement n’était pas à 100% certain de la réussite des troupes.

«Il n’y avait aucune garantie à 100% que les militaires soient capables de parer une telle attaque massive conventionnelle. On a recouru à des cibles imitant des missiles pratiquement invisibles dans le diapason des ondes radio, autrement dit des missiles furtifs. Ces missiles-cibles sont supérieurs à tous leurs analogues de vrais missiles étrangers», a précisé le militaire.

Toutefois, malgré ces conditions difficiles, toutes les unités de DCA ont réussi à détruire l’ensemble des missiles, dont certains en plein vol.

Les plus vastes manœuvres militaires depuis 40 ans, les exercices Vostok-2018 ont débuté le 11 septembre dernier en Extrême-Orient. Ce déploiement massif, auquel participent les armées chinoise et mongole, se prolongera jusqu’au 17 septembre, sous la direction du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou. Y prennent part 300.000 militaires, 36.000 véhicules blindés, 80 bâtiments et plus d’un millier d’avions et de drones.

fr.sputniknews.com

In the Spotlight

La ruée vers l’énergie nucléaire en Afrique

by Babacar Diop in ACTUALITE 0

Dix États africains ont clairement indiqué leur intention de construire des centrales nucléaires. Ils prennent la suite de l’Afrique du Sud, seul pays du continent à disposer d’une usine dotée de deux réacteurs. Jeudi, 20 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*