La science l’a démontré : les pauvres sont plus généreux que les riches

Depuis toujours, l’argent et les statuts sociaux ont été au cœur des débats et des préoccupations. De Molière (qui en fait des comédies) à Keynes (économiste théoricien) en passant par Karl Marx (père du communisme), beaucoup ont écrit sur ce sujet. Plus récemment, des chercheurs anglais se sont penchés sur la question de notre rapport à l’argent et ont mené une petite expérience. 

LES PAUVRES PLUS GÉNÉREUX QUE LES RICHES

C’est un fait : l’argent est au centre de nos vies et de nos intérêts. On parle généralement de « nerf de la guerre » pour le qualifier. Mais sait-on vraiment pourquoi certains sont généreux et d’autres radins, et est-ce que le statut d’une personne influe sur son comportement par rapport à l’argent ? C’est pour répondre à cette question que des chercheurs de l’Université Queen Mary de Londres ont mené une étude sur un panel de personnes. Le résultat est assez intéressant : les personnes gagnant plus d’argent sont moins enclines à donner que celles qui gagnent moins. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont proposé à des gens de jouer pour de l’argent. Au début de l’étude, on détermine le statut de chaque joueur : « les statuts élevés » et « les statuts bas ». Les premiers recevant plus d’argent au début de l’expérience que les seconds.

Dans cette expérience, les « joueurs » doivent choisir quel montant ils veulent garder et combien ils donnent à un fonds commun. On distingue dans les riches, ceux qui ont acquis cette richesse par hasard et ceux qui ont fait des efforts. Les chercheurs ont alors constaté lors de cette étude que les participants plus pauvres donnent plus au fonds commun que les plus riches. Et parmi les plus riches, ceux qui ont travaillé pour l’être donnent encore moins que ceux qui ont acquis leur richesse par hasard ou chance. D’après Magda Osman, auteur principale de cette étude et professeur à l’Ecole Queen Mary de Biologie et de Sciences, « pour les individus au statut élevé, la façon dont ils ont acquis leur richesse semble être le facteur clé déterminant leur degré de coopération« . En revanche, pour ceux au statut bas, la façon dont ils acquièrent leur faible richesse n’influe en rien dans leur comportement.

Lire plus ici

In the Spotlight

Aimez-vous le visage de la nouvelle Marianne ?

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Ce n’est pas une FEMEN, c’est déjà une réussite La nouvelle Marianne, dévoilée jeudi par Emmanuel Macron est représentée de profil, les cheveux au vent, coiffée d’un bonnet phrygien bardé d’une cocarde et le regard [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*