La tournée économique du Président de la République n’est point une campagne électorale déguisée Par Pr Demba SOW

demba-sowJ’ai lu dans la presse et entendu à la radio et télévision une certaine opposition affirmait que la tournée économique du Président de la République à Kaolack, Kaffrine et Tambacounda était une campagne électorale déguisée. Les auteurs de cette accusation grossière ont dit des contre vérités. Nous républicains qui avons accueilli notre leader dans les champs de Taïba Niassène, de Tanda Mboudaye, de Diakhao Saloum, de Ndiognick, de Nawel, de Gouloumbou, de Laboya, attestons que le Chef de l’Etat n’était pas dans nos régions pour faire de la politique. La tournée du Chef de l’Etat dans les régions centre a une vocation strictement économique. Le Président de la République considère les tournées économiques, concept senghorien, comme des moments d’échanges et de communion avec les acteurs du monde rural, rencontres propices aux échanges avec les acteurs sans intermédiaires.
Le Président de la République a effectué cette tournée économique à vocation agricole pour évaluer in situ et in visu sa politique agricole pour laquelle il a injecté des sommes colossales pour moderniser notre agriculture. Il est compréhensible et opportun qu’à cette période de l’année que le Chef de l’Etat, très attaché au monde rural, procède à une évaluation de sa politique agricole pour ajuster, renforcer et même prendre de nouvelles initiatives suite à ce qu’il aura vu sur le terrain. Le Président de la République a constaté in situ que l’agriculture se modernise effectivement dans les régions de Kaolack, de Kaffrine et deTambacounda. Il a visité des champs d’arachide, de maïs, de mil, de riz fluvial, de bananeraies et il a constaté de réels progrès dans la diversification des cultures dans les régions visitées. Il n’y a plus de dictature d’une spéculation sur les autres. Le Président de la République a également constaté que la mécanisation motorisée de l’agriculture évolue assez lentement et les paysans souhaitent une accélération de la cadence.
En attendant de tirer les leçons de sa tournée économique à vocation agricole, le Président de la République a déjà pris d’importantes décisions en faveur des exploitants agricoles :
Subvention de 2,5 milliards de francs CFA aux producteurs de bananes, à partir de janvier 2017, en vue d’aménager dans cette zone 500 hectares qui permettront d’atteindre l’autosuffisance dans cette filière. Cette subvention permettra de générer 3000 emplois directs. Actuellement il n’y a que 200 hectares aménagés ;
Construction d’une station de conditionnement des bananes permettant leur mise sur marché dans les meilleures conditions de conservation et de distribution ;
Réalisation de 200 forages en milieu rural grâce à l’appui de la Chine (50 milliards de F CFA) ;
Bitumage de la piste Kaffrine Nganda, une vieille doléance des populations de la commune de Nganda ;
Discrimination positive en faveur des femmes à partir de la prochaine distribution des intrants agricoles.
Lors de sa visite dans les 3 régions ciblées, malgré les sollicitations plusieurs réitérées des républicains et de BBY, le Président de la République n’a pas accordé d’audiences politiques. Il a visité des champs, rencontrés des agricultures compte non tenu de leur appartenance politique. Comme illustration de mon propos, le propriétaire du champ de riz pluvial visité à Ndiognick est de l’opposition. Il n’a pas visité les champs de El Hadji Ndiol Loum pourtant maire de Ndiognick et coordonateur départemental de l’APR de Birkelane. Il est donc totalement faux de dire que le Président de la République, au lieu d’une tournée économique, a fait une sortie politique sous forme de campagne électorale déguisée. Certains opposants osent affirmer sans sourciller que le Président de la République a consacré sa sortie à débaucher des responsables de l’opposition pour massifier son parti. Cela est contraire à la vérité pour ne pas dire que c’est un mensonge. Aucun propriétaire de champ visité n’a reçu une proposition de rejoindre l’APR même si au demeurant notre parti est ouvert à tout sénégalais disposer à soutenir le Chef de l’Etat dans politique pour l’émergence du Sénégal. Le motif de la sortie du Président de la République est tout simplement économique.
Je dois dire pour m’en féliciter que les agriculteurs rencontrés ont apprécié la visite du chef de l’Etat avec qui ils ont échangé sur des questions concernant leur métier. La tournée économique du Président Macky Sall aura certainement des dividendes politiques comme effets collatéraux. La nouvelle politique agricole du Chef de l’Etat a convaincu les paysans rencontrés. Elle est en train de changer le niveau et la qualité de vie des populations rurales à tel point que très nombreux sont les agriculteurs qui souhaitent un second mandat au Président Macky Sall en 2019.
Dire des contre vérités n’est plus rentable pour un homme politique au Sénégal, peu importe son camp. Nos compatriotes sont murs politiquement et c’est pourquoi ils nous ont offert deux alternances démocratiques. Faisons leur confiance et fondons nos débats politiques sur la vérité, 2019 n’est pas loin. Son bilan en bandoulière, le Président Macky Sall est inébranlable. Qui vivra verra.
Pr Demba Sow
Responsable APR Birkelane

PARTAGER

Facebook

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*