La Turquie et la Russie relancent le gazoduc TurkStream

TURKSTREAMLa visite du président turque en Russie a porté ses fruits. Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont relancé le gazoduc Turkstream, qui doit relier les deux pays via la mer Noire. Ce projet était gelé depuis la destruction d’un bombardier russe par l’armée turque, qui a empoisonné les relations entre les deux pays.

Turkstream est un projet stratégique pour la Turquie, dont les besoins en énergie ne cessent de croître. C’est également un projet stratégique d’un point de vue économique et géopolitique pour la Russie. En effet, la Turquie est le deuxième client du gaz russe après l’Allemagne.

Mais le but inavoué de Moscou est surtout de voir un jour son nouveau partenaire remplacer l’Ukraine comme principal pays de transit pour les exportations vers l’Europe. Un objectif difficile à atteindre en raison des relations conflictuelles entre Moscou et Bruxelles, à cause de la crise ukrainienne. Sans compter que l’Union européenne cherche à diversifier ses approvisionnements pour réduire sa dépendance au gaz russe. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la construction du tronçon à destination du marché européen n’est pas à l’ordre du jour.

Pourtant, pour être viable financièrement, Turkstream devra à terme fournir les Européens en gaz. Il s’agit d’un projet pharaonique puisqu’il devra passer sous la mer Noire. La branche, destinée uniquement au marché turc, devrait coûter au moins 11 milliards d’euros. Les premières livraisons pourraient commencer à la fin de 2019.

RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*