L’AFP aura un candidat: Niasse attaqué par les partisans de Gackou

« Qu’il pleuve où qu’il neige, l’Afp aura un candidat à la présidentielle de 2017 »
selonniasse-gackou-1

Mamadou Goumbala vient de trancher le débat sur la candidature de l’Alliance des forces du progrès (Afp) à la présidentielle de 2017. Le progressiste a clamé haut et fort à qui veut l’entendre « qu’il pleuve ou qu’il neige, l’Afp aura un candidat à la présidentielle de 2017 ».

Ce débat vient renforcer la dualité Moustapha Niasse/Malick Gackou sans oublier la position du porte parole des jeunes progressistes, qui dans un entretien avec nos confrères de la Tribune a assuré que l’Afp aura un candidat.

« On ne peut pas avoir un parti politique et dire qu’on ne va pas aller aux élections», pense-t-il. Prenant l’exemple de l’Allemagne, Mamadou Goumbala dira que les partis politiques gouvernent ensemble mais au moment de la présidentielle, chacun va de son coté. «Coalition ne veut pas dire reniement», explique-t-il en marge de l’émission « Décryptage » de Pape Alé Niang à la 2Stv

« Moustapha Niasse a décidé tout seul avec quatre de nos collègues d’exclure l’Afp des joutes électorales de 2017, lors d’une réunion de bureau politique dont l’ordre du jour a été changé. Il ne veut pas se présenter, c’est son droit le plus absolu. Toutefois qu’il n’empêche pas les autres de le faire. Comme tout parti politique, l’Afp se doit d’avoir un candidat », argue-t-il.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*