L’Afp vers l’implosion : Les pro-Moustapha Niass et ceux de Malick Gakou à couteaux tirés

8892b12cf02fb76f5d0d58ba5c1b019eLes risques d’implosion couvent à l’Afp. Unis hier, pour croiser le fer avec le régime libéral et les autres partis politiques du Sénégal, les compagnons de Moustapha Niasse se crêpent aujourd’hui les chignons. A l’origine, la volonté de leur leader de ne pas présenter un candidat à la présidentielle de 2017 contre Macky Sall.

Contre cette décision jugée anormale, les jeunes progressistes ont clairement exprimé leur désaccord. Moustapha Niasse et ses souteneurs, lui, campent sur leur position, déterminés à aller jusqu’au bout de leur logique. Deux camps s’affrontent à l’Afp.

La cérémonie de présentation de vœux à Moustapha Niasse, organisée hier, par l’Alliance nationale des cadres pour le progrès, (Ancp), a ainsi été transformée en arène. Comme à la borne fontaine, les protagonistes des deux camps, l’injure à la bouche, les muscles saillants, se sont donnés en spectacle. L’appel au calme de Moustapha Niasse, entouré de ses invités de l’Apr, n’y a rien fait.

Dehors, des jeunes ont haussé le ton. Momath Thiam, responsable des jeunes progressistes de Yeumbeul, a clairement déclaré être contre la volonté de Moustapha Niasse. « L’Afp aura un candidat en 2017. Malick Guèye (le responsable des jeunes progressistes) n’a fait que lire une résolution prise par les 257 délégués qui s’étaient réunis à Bandia. On ne peut pas admettre que de petits partis puissent présenter leur candidat à la présidentielle et qu’une structure aussi grande que la nôtre ne le fasse pas», peste-t-il.

Par SenewebNews

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*