L’Afrique d’aujourd’hui dans ses projets et ses réalisations.

salaires chefs etat africainsIl nous faut œuvrer à l’unité  des Africains. C’est une exigence des pèresfondateurs du panafricanisme. Elle a été formulée durant 5 congrès mondiaux.Les travaux de ces congrès ont établi que l’unité politique est le seulsocle sur lequel il est possible d’édifier un Etat Fédéral Africain.

S’appuyantsur les conclusions de ces 5 congrès fondateurs du panafricanisme tous leaderscontemporains, y compris  Cheikh AntaDiop, ont admis que l’Etat fédéral Africain est l’unique institutioncapable de mobiliser les ressources morales, spirituelles, économiques etculturelles africaines qui peuvent développer le continent et lui  redonner la place et le rôle qu’il avait àl’époque de l’Egypte pharaonique.

Après ce travail scientifique et politique remarquable des pères fondateurs du panafricanisme légué à toutes les générations, il est attendu  de chaque africain  qu’il se maintienne  dans cette vision. Il est attendu de lui qu’il y identifie sa part de mission qu’il doit remplir pour contribuer au parachèvement de la lutte pour un Etat Fédéral Africain. Nous apportons ici notre pierre à l’édifice en présentant des images sur l’Afrique qui donnent de l’espoir et forcent l’unité. Nous voulons montrer l’Afrique d’aujourd’hui dans ses projets et ses réalisations.

Une Afrique résolue  surmontant ses difficultés et progressant dans son unité et dans son développement. Ce sont des images qui  vont contredire  celles véhiculées par les médias mensonge. Des images également qui récusent  le discours de dérision et de division qu’on voit  dans les réseaux sociaux.

L’idée de montrer ces images qui annoncent la Renaissance  africaine nous est venue après que nous ayons  constaté que dans  facebook il y a du tout, même ceux qui n’y  ont pas leur place.  Parmi ceux qui ne méritent pas  d’y officier pour motif d’outrage  et  d’attentat à la dignité des africains,  il y’a malheureusement quelques frères d’Afrique. Il s’agit  de types d’africains  qui ont choisi de se singulariser  par des sobriquets tirés du lexique de la langue de l’Egypte pharaonique.

Le but évident qu’ils visent est  de s’approprier la posture  angélique de l’Africain pur, originel et authentique qui peut  s’autoriser, toutes les intolérances et les injures contre  leurs  propres frères africains musulmans ou chrétiens. Ils dépeignent  ces derniers comme des « aliénés et des moutons »en recourant systématiquement  à un camouflage de leur identité afin de mieux les charger sans risque de condamnations.

Ils poussent leur croisade  contre eux à un niveau  d’appel voilé au  meurtre qui n’envie pas en méchanceté  le discours des fascistes adeptes de l’épuration ethno religieuse. Ces quelques frères africains qui  polluent  les réseaux sociaux d’injures ne se rendent pas compte qu’ils violent les principes de la Maat et la charte Kurugan Fuga ordonnant le respect  inconditionnel des croyances religieuses  d’autrui et de ladignité humaine.

 Il est légitime de se demander pourquoi ces africains s’adonnent à de telles pratiques qui encouragent la division plutôt que l’unité?  Pourquoi cette préférence  pour des discours de division dans un contexte nouveau où l’Afrique  avance dans la  direction de l’unité politique ?

Pourquoi chercher à noircir l’image de l’Afrique  par  des querelles inutiles sur les religions au moment où l’Afrique engage à fond une coopération SUD/SUD et gagne  des positions  de force sur l’échiquier mondial quand  les anciennes grandes puissances colonisatrices en perdent?

amadou lamine fayePourquoi veulent-ils briser l’élan d’unité relancé depuis le NEPAD qui a produit un mode opératoire pour parachever le projet des pères fondateurs du panafricanisme ?Voilà autant de questions qui   interpellent chaque africain. Elles nous indiquent que l’heure est venue de faire front contre  ce courant révisionniste  qui verse dans la critique  facile pour  saper l’unité des panafricanistes et démoraliser le  mouvement mondial panafricain  qui fait face à des défis stratégiques et enjeux mondiaux.

Amadou Lamine Faye

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*