L’Amérique s’empare de l’affaire Adama Traoré

affaire adama traoreBEAUMONT. Le prestigieux quotidien le « New York Times » a dénoncé ce week-end un « mépris des minorités » alors qu’une marche dédiée au défunt vient d’être annulée.

« La culture d’impunité est profondément ancrée au sein de la police française et donne lieu à des abus. » L’édito du « New York Times » publié samedi soir est on ne peut plus clair. Selon le célèbre quotidien américain, l’affaire d’Adama Traoré, décédé le 19 juillet à Beaumont-sur-Oise lors de son interpellation par des gendarmes, soulève une fois de plus la question de la discrimination policière à l’encontre des personnes de couleur noire.

A la suite de cet article, la famille d’Adama a d’ailleurs rencontré un autre journaliste américain hier. « Tout le monde doit savoir ce qu’il se passe, déclare Lassana Traoré, l’un des frères du défunt. Et ce n’est pas l’annulation de la marche qui nous arrêtera. » Plusieurs centaines de personnes s’étaient effectivement rassemblées samedi après-midi sur le parvis de la gare du Nord, à Paris, pour rendre hommage à Adama Traoré. Mais il n’a suffi que de quelques mètres pour que les CRS bloquent le passage aux manifestants.

L’article du « New York Times » relève aussi la capacité de l’Etat islamique à « exploiter les sentiments de colère et de l’aliénation à des fins meurtrières ». « Le New York Times dit vrai, estime Amal Bentounsi, militante du collectif Urgence notre police assassine. Nous devons être vigilants. Le mépris des minorités n’engendre rien de positif sur les jeunes. Ils se sentent abandonnés par la République. Alors, quand certains sont fragiles, ils ne trouvent pas d’autre solution que de s’engager avec Daech. »

Pas de leçon à recevoir des Etats-Unis, selon un député

« Les Etats-Unis sont très mal placés pour donner des leçons », dénonce de son côté Axel Poniatowski, député (LR) du Val-d’Oise et président de la commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale. « Combien d’affaires policières se terminent par une relaxe pour la police, aux Etats-Unis ? On ne peut porter quelque accusation que ce soit pour l’instant », ajoute l’élu.

Les proches d’Adama Traoré souhaitent organiser une nouvelle manifestation, mais aucune date n’est prévue pour l’instant.

  Le Parisien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*