Lamine Diack joue une nouvelle carte

Mis en examen dans le cadre de l’affaire de dopage et de corruption présumés qui secoue le monde l’athlétisme, l’ancien président de l’Iaaf Lamine Diack avait sollicité une confrontation avec Sebastian Coe.

Ce dernier est son successeur à la tête de l’instance mondiale et l’un de ses vice-présidents à l’époque des faits (2011-2014). Il a obtenu ce qu’il voulait.

«Conformément à notre désir d’aider l’enquête, le président de l’Iaaf a accepté de rencontrer M. Diack et une date est recherchée», a annoncé l’Iaaf, reprise par Libération.

La justice française interdit à Lamine Diack de quitter l’Hexagone.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*