Lamine Ndiaye : «Le téléfilm sénégalais n’est fait que de parlottes»

Interpellé par L’Observateur sur les téléfilms sénégalais, Lamine Ndiaye, icône des téléfilms sénégalais, pense que dans beaucoup de ces productions, “il n’y a pas de coordination”. “Le téléfilm sénégalais n’est fait que de parlottes”, s’est-il indigné. L’acteur estime que la technologie, dans le cinéma, avance, mais, le théâtre, au Sénégal, n’avance pas : “Je dirais plutôt que c’est la technologie qui fait un énorme bond. On pense toujours qu’on joue du théâtre et c’est pour cela qu’on n’avance pas.” Il suggère aux acteurs sénégalais de se former aux métiers du cinéma avant d’embrasser une carrière. Il leur demande surtout, de “ne pas faire un film avec des idée à la sauvette”. Mais aussi, d’éviter de la légèreté dans l’inspiration.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*