L’ANALYSTE POLITIQUE MBAYE THIAM, SUR LE CHOIX DE KARIM POUR 2017 « AUCUN INDICE N’ETABLIT QU’IL Y A UNE MAJORITE QUI VEUT SA CANDIDATURE »

Karim Wade le "détenu le plus célèbre du Sénégal"
Karim Wade le “détenu le plus célèbre du Sénégal”

La sortie du du porte-parole du Pds, Babacar Gaye, qui demande à ce que Karim Wade soit le candidat des libéraux à la prochaine présidentielle de 2017, n ‘a pas laissé de marbre les acteurs du sérail.

Interpelé sur la polémique qui commence à prendre de l’envol, Mbaye Thiam, observateur de la scène politique et ancien directeur de l’Ecole des bibliothécaires , archivistes et documentalistes (Ebad), a fait savoir que des indices ne sont pas réunis pour faire de Karim Wade le candidat du Pds à l’élection présidentielle de 2017.

“Aucun indice ne peut permettre de croire qu’il y a une majorité qui veut sa candidature. Aucune observation quantitative mesurable ne permet de dire que Karim Wade est un potentiel candidat en 2017”, a expliqué M. Thiam qui croit fermement que “Le Pds n’existe plus. C’est un parti éclaté. Aujourdhui, la majorité des cadres qui entouraient Abdoulaye Wade ont quitté le Pds. Ils sont dans des courants qui montrent qu’ils seront candidats pour eux-mêmes.”

L’analyste politique refuse par ailleurs de croire l’idée selon laquelle la prison est un passage obligé qui conduit vers le Palais. Selon lui, “ ce sont ceux qui ont été avec Karim Wade à la Génération du concret jusqu’à la perte du pouvoir qui soutiennent que la prison est une voie qui mène vers le Palais. Le séjour en prison n’est pas la clé pour aller à la Présidence de la République”. Il est vrai, reconnait-il, “que les Sénégalais ont l’habitude de s’apitoyer sur le sort de ceux qui sont en prison”.
 Mais, recadre-t-il, “ si Karim sort aujourdhui de prison , personne ne peut objectivement dire qu’il a engrangé plus de considérations positives qui lui permettent de gagner l’élection présidentielle”. L’analyste se fera ddans la foulée catégorique: “les 65% de Sénégalais qui ont renvoyé Abdoulaye Wade dans l’opposition sont encore contre le retour de Wade.
Voter pour Karim Wade, c’est accepter pour eux le retour de Wade” Pousuivant son analyse, Mbaye Thiam fera savoir que, malgrè la création de plusieurs courants au sein du Pds dont certains seront incontestablement des candidats à la prochaine élection présidentielle, “Karim Wade demeure jusqu’à prèsent le candidat d’Abdoulaye Wade et celui-ci ne l’a jamais caché depuis 2009”. Et d’avertir: “ Me Wade semle oublier que c’est ce choix qui lui a fait perdre les élections locales en 2009 et même perdre le pouvoir en 2012”.

CIRE BA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*