Landing Savané, secrétaire général d’Aj/Pads-Authentique sur des retrouvailles avec Decroix : «Il n’en est pas question parce que ce n’est pas possible»

Landing Savané, secrétaire général d’Aj/Pads-Authentique

«C’est du passé.» C’est la réponse sèche de Landing Savané, un peu énervé, à la question sur d’éventuelles retrouvailles avec son ancien numéro 2, Mamadou Diop Decroix. Le secrétaire général d’Aj/Pads-Authentique répond ainsi par une fin de non-recevoir au leader d’Aj/Pads qui disait ne pas exclure une telle éventualité. C’était en marge du premier séminaire national d’évaluation de son parti depuis l’obtention de son récépissé.

Qu’est-ce qui explique la léthargie dans laquelle était votre parti ?

Tout le monde sait que le parti rencontrait beaucoup de difficultés à la fin du régime de Wade. Celles-ci nous ont amenés à redimensionner nos activités pour les prendre en charge de façon correcte. Avec le temps, il fallait expliquer aux camarades ce qui se passait, les enraciner dans le parti et leur dire de patienter parce qu’on savait que ce régime allait finir. A la fin du régime, il fallait un certain temps avec celui de Macky Sall aussi, trouver les bonnes dispositions qui allaient nous permettre de relancer fortement et durablement le parti. C’est ce qui s’est fait. Maintenait, toutes les conditions sont réunies, il fallait discuter pour voir sous quel nom le parti allait continuer.

Quelle évaluation faites-vous de votre participation aux Locales du 29 juin dernier ?

Effectivement, nous avons participé aux Locales. Ce qui était une première façon de ressortir d’un certain attentisme que nous observions. Nous avons eu un maire élu dans le Médina Yoro Foula, une localité qui s’appelle Kéréwane. Nous avons des adjoints au maire et des centaines de conseillers qui ont été aussi élus, etc. Et nous sommes en train de reprendre pied dans les 45 départements du Sénégal. Nous sommes en train d’occuper pleinement le terrain pour préparer la bataille à venir.

Quelle appréciation faites-vous du bilan à mi-mandat du Président Macky Sall ?

Vous savez, tout le monde est pressé de faire le bilan du régime de Macky Sall. Mais cela ne peut être un bilan énorme parce que deux ans de pouvoir, dans l’histoire d’un pays, ce n’est rien du tout. Je pense que le fait qu’il ait élaboré le Pse (Plan Sénégal émergent) malgré ses imperfections, c’est déjà bon. Le fait qu’il soit allé vers les partenaires au développement pour obtenir leur soutien, ce n’est pas mal. Ce n’est pas négligeable du tout. Ce sont des points importants. Maintenant, l’élaboration et la confiance des bailleurs de fonds, c’est bien, mais la mise en œuvre du plan reste un défi. Et il faut qu’il soit au rendez-vous au moment du bilan des activités des projets et programmes du Pse.

Le parti a connu des zones troubles avec le départ de Mamadou Diop Decroix et beaucoup de responsables. Aujourd’hui, peut-on s’attendre à une réunification de la famille Aj/Pads ?

Il n’y a pas de famille Aj/Pads. Il y a Aj/Pads-Authentique que nous connaissons. C’est cela qui est important. Le reste ne l’est pas. Nous avons des objectifs et nous travaillons à les atteindre. Ce ne sont pas les noms qui nous intéressent. Nous nous retrouverons avec ceux qui ont les mêmes objectifs que nous. Ils sont nombreux dans ce pays.

Donc, vous marquez votre rupture à jamais avec Mama­dou Diop Decroix ?

(Il se répète) C’est du passé. Il n’en est même pas question. Ce n’est même pas dans notre agenda et ce n’est pas à l’ordre du jour. Il n’en est même pas question parce que ce n’est pas possible. Nos chemins se sont dispersés. C’est la vie qui est ainsi faite.

  • Écrit par  Babacar Guèye DIOP

bgdiop@lequotidien.sn

In the Spotlight

Analyse des élections du Parlement européen

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

Au lendemain des élections, chaque parti en propose une interprétation qui lui est favorable. Toute lecture objective ne peut que froisser les uns ou les autres. Toutefois, les chiffres ne sont pas discutables. Le résultat [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*