L’armée américaine annonce son retrait de 4000 hectares de terres japonaises

japonL’armée américaine a décidé de restituer 17% des terres qu’elle occupe sur l’île japonaise d’Okinawa où sa présence est très mal vécue par les habitants. L’armée américaine restituera à l’Etat japonais 4 000 hectares de terres sous son contrôle, soit la plus importante rétrocession de territoire depuis la restitution de l’île au Japon en 1972.

L’armée américaine restituera des terres à Okinawa pour aider le gouvernement japonais à persuader les habitants de l’île d’accepter le projet de construction d’une nouvelle base américaine à Henoko, dans l’ouest de l’île principale d’Okinawa. Près de 70% des habitants d’Okinawa sont opposés à la construction de la nouvelle base d’hélicoptères des marines, qui permettra de fermer celle de Futenma, dangereuse car construite en pleine ville.

Lawrence D. Nicholson, le commandant américain des bases américaines à Okinawa, ne cache pas le but de cette restitution : une fois réalisée la construction de nouveaux héliports – comprendre : le projet de construction d’une base d’hélicoptères à Henoko -, l’armée américaine restituera à l’Etat japonais 4 000 hectares de terres.
Le projet de construction de la base de Henoko existe depuis 18 ans. Il n’a jamais été réalisé tant l’opposition des habitants de Okinawa est grande.

Okinawa représente 0,6% du territoire national japonais, mais doit accepter la présence des trois quarts des bases américaines au Japon et de ses 50 000 soldats. Les bases américaines servent à surveiller la Corée du Nord et à faire face à la montée en puissance de la Chine.

RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*