Lassana Bathily, le héros de l’Hyper Cacher, sera naturalisé

Lassana Bathily, Malien de 24 ans, a sauvé plusieurs otages de la supérette Hyper Casher en les cachant dans la chambre froide
Lassana Bathily, Malien de 24 ans, a sauvé plusieurs otages de la supérette Hyper Casher en les cachant dans la chambre froide
Lassana Bathily, Malien de 24 ans, a sauvé plusieurs otages de la supérette Hyper Casher en les cachant dans la chambre froide

Le jeune Malien, qui a sauvé des otages Porte de Vincennes en les cachant dans la chambre froide de la supérette, est érigé en héros. 

“Même dans la nuit et la désolation, il y a toujours un rayon de lumière.” Après l’attaque meurtrière menée par Amedy Coulibaly, l’un des employés de la supérette casher de la porte de Vincennes est érigé en héros par toute une communauté d’internautes.

Lors de la terrible prise d’otages, Lassana Bathily, jeune malien se disant de confession musulmane, a sauvé plusieurs personnes en les cachant dans la chambre froide du tristement célèbre Hyper Cacher.

Une pétition, lancée dimanche 11 janvier et qui a déjà recueilli près de 300.000 signatures, demandait de lui attribuer la nationalité française ainsi que la Légion d’honneur. Un message reçu par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui a annoncé que Lassana Bathily sera bien naturalisé français. 

Une cérémonie d’accueil dans la citoyenneté française” aura lieu mardi 20 janvier à 18h30, a précisé Bernard Cazeneuve, avant de louer son “acte de bravoure”.

En France depuis 2006, Lassana Bathily, 24 ans, avait déposé en juillet 2014 une demande de naturalisation. “Au lendemain de l’acte de bravoure de M. Lassana Bathily lors de la prise d’otage, le ministre de l’Intérieur a demandé l’instruction en urgence de la demande de naturalisation qu’il avait déposée le 7 juillet 2014”, a indiqué Bernard Cazeneuve.

Dimanche, François Hollande s’était entretenu avec le Malien par téléphone, lui annonçant que sa demande serait “traitée avec le respect dû à son héroïsme”.

“Une formidable leçon”

Pour Thiaba Bruni, porte-parole du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) qui a lancé la pétition, Lassana Bathily “a éclairé une semaine qui, autrement, eût été totalement enténébrée”.

Longtemps sans-papier, [Lassana Bathily] a finalement été accueilli dans un magasin juif, et il a sauvé une quinzaine de personnes juives, une quinzaine d’êtres humains. Tout simplement”, écrit le porte-parole de l’association.

Thiaba Bruni rappelle toutefois que, lorsqu’il a pu sortir du magasin, le jeune Malien a d’abord été menotté, suspecté d’être un complice, avant de pouvoir aider les forces de l’ordre. “Mais l’histoire de Lassana est aussi une formidable leçon sur les bénéfices de l’entraide et de la fraternité, ce qui est le sens profond de toute vraie religion”, conclut le Cran, en s’adressant à François Hollande.

“On est tous dans le même bateau”

Interrogé sur BFMTV, Lassana Bathily se présente comme “musulman pratiquant”. Il raconte avoir “déjà fait [s]es prières dans ce magasin, dans la réserve”. Modestement, il concluait :

Oui, j’ai aidé des juifs. On est des frères. Ce n’est pas une question de juifs, de chrétiens ou de musulmans, on est tous dans le même bateau.”

Vendredi 9 janvier, peu avant 13h, le djihadiste Amédy Coulibaly, agissant en coordination avec les frères Kouachi, avait fait irruption dans la supérette casher Hyper Casher, et ouvert le feu sur les employés et clients à la kalachnikov. Au fond du magasin, un groupe de personnes, dont un nourrisson, emprunte un escalier pour parvenir devant la chambre froide. Là, Lassana Bathily leur a ouvert la porte.

Je leur dit ‘venez, venez'”, a témoigné Lassana Bathily à l’AFP.

Il cache un groupe dans la chambre de congélation, débranche le système de réfrigération. Dans la chambre froide, les otages lui demandent quoi faire. “Ils veulent savoir s’il y a une issue de secours. Je leur dit qu’il y a une possibilité : le monte-charge.” Un grand monte-charge assez large pour accueillir tout le groupe. Mais ses compagnons d’infortune refusent de prendre le risque d’utiliser le monte-charge, de peur de se faire repérer, et Lassana Bathily sort seul. Il aidera ensuite les policiers à préparer leur assaut en leur fournissant des descriptions détaillées du magasin.

Quatre juifs ont été tués par le djihadiste dans l’attaque et la prise d’otages.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*