Lauréate du prix Découvertes Rfi 2014 : Maréma, première «femme d’affaires» sénégalaise

Lauréate du prix Découvertes Rfi 2014 : Maréma, première «femme d’affaires» sénégalaise

Avec son tube Femme d’affaires, l’artiste Marema est consacrée depuis hier Prix Découvertes Rfi 2014. Joint par téléphone, elle a dit toute sa fierté et sa joie avant d’annoncer la sortie de son nouveau single, My friend.

L’artiste sénégalaise, Marema, a été désignée hier lauréate du Prix Découvertes Rfi 2014. Le jury, présidé par l’artiste congolais, Fally Ipupa, l’a choisie parmi les 10 finalistes, précisant que le vote des internautes comptant pour une voix s’est porté sur le Burundais Bobona et qu’il aura fallu deux tours pour départager les candidats. Interpellée au téléphone hier soir, l’auteur de Femme d’affaires n’a pas caché son immense joie. «Je suis très émue. Je suis très contente. C’est une nouvelle qui a embelli ma journée», a-t-elle réagi avant de préciser qu’elle avait tout de même bon espoir. D’autant que, explique-t-elle, «je crois en moi, je crois en ma musique, je crois en ce que je fais». L’artiste explique surtout que cette confiance qu’elle avait en elle-même, n’est nullement liée à un sentiment de supériorité par rapport aux autres candidats au Prix Découvertes Rfi. «Tous les autres artistes concurrents étaient bons. Ils étaient tous bons et n’ont pas démérité», a-t-elle confié avant de souligner qu’avec cette distinction qui lance sa jeune carrière, «le travail ne fait que commencer».

«Ce prix me redonne de la force. Je serai plus visible et ma musique sera plus connue à travers le monde», s’est encore réjouie Marema, qui estime par ailleurs que son tube Femme d’affaires est comme un titre porte chance. «En réalisant ce produit, je savais que quelque chose allait se produire dans ma vie. Je l’ai senti et aujourd’hui j’en ai eu la preuve. J’en suis heureuse», a-t-elle dit.

My friend, le nouveau bébé
Apres cette distinction, Prix Découvertes Rfi, Marema annonce la sortie dans trois jours de son second single baptisé My friend. «C’est une chanson qui chante l’amitié. Je parle plutôt des gens qui se disent votre ami mais qui en réalité ne vous portent pas dans le cœur», explique Marema, qui indique que ce nouveau tube est déjà disponible à Saint-Louis et que les Dakarois pourront en disposer dans quelques jours. En attendant, la nouvelle fierté de la musique sénégalaise voire africaine, annonce qu’elle le présentera au public lors de ses prochaines sorties, notamment durant les concerts du XVe sommet de la Francophonie et pendant le Salon International de la Musique Africaine prévu à Dakar. Pour avoir été choisie Prix Découvertes Rfi, Marema fera dans les prochains mois, des concerts dans tous les Instituts culturels en Afrique, mais aussi des tournées notamment en France. «C’est sûr que cela m’ouvrira beaucoup de portes», a-t-elle expliqué. La jeune artiste précise que cette distinction ne changera rien dans sa façon de faire ou de voir les choses. «Rien ne changera. Je resterai avec mon manager et mon équipe pour relever d’autres défis.» Parmi ces défis, Marema compte bien remporter l’Afrima, une compétition qui réunira prochainement au Nigeria, de nombreux artistes et à laquelle elle a été sélectionnée. «L’Afrima a été reportée. Mais je ne désespère pas. Je garde espoir. Je reste optimiste…» En attendant, confie-t-elle, «je remercie tous mes fans, tous les Sénégalais et je leur dis que ce prix est leur prix. Je les remercie d’avoir voté, de m’avoir soutenue par leurs prières…»
De père mauritanien et de mère sénégalaise, Marema compose, écrit et chante son propre répertoire avec une musique ouverte sur différentes tendances urbaines que l’on retrouve sur son premier album, notamment dans le titre Femme d’affaires. Elle fut bercée par la musique acoustique de Tracy Chapman dont sa mère est fan. Marema a aussi été influencée par des artistes de la scène folk sénégalaise. L’artiste a fait ses classes à l’école de musique de la Maison de la Culture Douta Seck avant de débuter comme choriste auprès d’artistes tels que Awadi, Yoro Ndiaye, Takeifa, Idrissa Diop, entre autres. Marema a ensuite été remarquée par le chef d’orchestre et musicien Mao Otayeck, qui l’encourage et lui propose de l’accompagner pour la réalisation de son premier album solo.

arsene@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*