DIALOGUE POLITIQUE : LE TYRAN FRANC-MAÇON ET MENTEUR PROFESSIONNEL S’OFFRE UNE TRIBUNE AU NEW YORK TIMES À COUP DE 100 MILLONS FCFA. PAR AHMADOU DIOP.

Cette semaine, comme d’habitude, l’actualité  politique défraie hystériquement la chronique, qui occupe la scène politique, est très riche en rebondissement.

 Et pour cause, les soi-disant retrouvailles  célébrées en grande pompe entre le  Pape du Sopi et son fils putatif, le kleptocrate, tribaliste machiavel et  franc-maçon, de son espèce, sont-elles de nature à apaiser  durablement la cohésion sociale et l’unité nationale ?

Ou s’agit-il tout simplement de la poudre aux yeux pour  amuser la galerie, et enfariner les sénégalais, avec comme arrière-plan de détourner les consciences ?  Pour la circonstance de l’événement,  la Baraka de  l’inauguration  de la mosquée OFFICIELLE MASSALIKUL JINAAN, dans la capitale sénégalaise, oblige l’usurpateur- bourreau du Sénégal à freiner ses ardeurs démesurées,  pour  décrisper  le climat délétère, et verser de l’eau dans son bissap.

Malgré  ce qu’il affiche publiquement, celui qui  est juge et partie, tient à laver à grande eau ses mensonges cataclysmiques,  bride ses justiciers. Donc rien n’est moins sûr. Wait and see ! Ne crions   pas trop   victoire !   Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

 Pour rappel, l’ancien super ministre d’état  du Ciel et de la Terre,  qui   a été condamné  à  5 ans par  la cour  martiale de la crei,   pour enrichissement illicite présumé  de 138 Mrds de FCFA, et libéré  par  la grâce présidentielle, sans son consentement, puis déporté au Qatar, selon la volonté  du tyran encombrant.    L’ombre de  Karim Wade plane sur  les retrouvailles présumées  entre Abdoulaye  Wade- Macky Sall.

 Dans la même foulée,  l’escroc, en chair et en os, fait une pierre deux coups : inauguration de la mosquée  de MASSALIKUL JINAAN , et libération de l’opposant,  khalifa Sall, ancien -député maire de Dakar, qui avait été condamné à une peine de 5 ans d’emprisonnement pour détournement soi-disant de fonds publics,  et  ses deux lieutenants, par décret présidentiel en date du 29 septembre 2019. Dans le secret des dieux,  et ce n’est pas une surprise  le planificateur réécrit le scénario du film, libère par grâce présidentielle, «  le Calife de DAKAR »,  soi-disant pour décanter la situation  sociale politique. 

Pour les opposants politiques, la grâce présidentielle,  constitue une arme de guerre confiscatoire à la démocratie  et une épée de Damoclès. Dans ces conditions, le dialogue de piètre  qualité n’est  qu’un slogan creux,  ne  peut être  de l’argent comptant,  à moins que le kleptocrate des horloges ait la courtoisie d’amnistier  et  Karim Wade et Khalifa Sall.

 Les retrouvailles Wade- le kleptocrate tribaliste  masquent le Report des élections locales et des législatives  en 2024.

   D’une part, pour Macky Sall, l’amnistie est un risque majeur à ne pas encourir, d’autre part,  l’imposteur monopolise, confisque le suffrage  universaliste, tue  sciemment et  la démocratie et la liberté d’expression, et les contradictions politiques, réquisitionne par devers son assemblage, qu’il met au pas, et ce pour son  propre calendrier électoral illégitime.

 DIALOGUE POLITIQUE : LE TYRAN FRANC-MAÇON ET MENTEUR  PROFESSIONNEL S’OFFRE UNE TRIBUNE AU NEW YORK  TIMES  À COUP DE 100 MILLONS FCFA.    

 Et ceci n’est que la face émergée de l’iceberg. Qui  veut-il  encore  tromper  avec son dialogue DEUM ?

Derrière une élite de la canaillerie satellite, se cache nécessairement en chair et en os, le changeant, menteur, Macky Sall,  un franc-maçon, un sous-marin américano –français. Le poste de président pantin  s’achète automatiquement à coup de MRDS DE FCFA  chez les mêmes liaisons dangereuses. C’est la règle des marionnettes  et des fripouilles traitresses, tondues, unifiées et  incorrigibles et en bande organisée-  Tali Ñaareet BITIM REWM.

 Le même rituel  sévit plus belle que jamais. À  chaque fois qu’il se trouve hors de nos  frontières extra- africaines, il  signe de facto des   décrets confiscatoires, controversés, sont  entérinées par ses lamentables dépités,  lesquels se transforment en  camériers  de services , de sinécures, abrutis,  votent  massivement  et  sur commande  les yeux fermés des lois décriées.

 Voilà le jeu favori auquel  excelle le  fraudeur machiavel, menteur professionnel, franc-maçon,  le   réfractaire à la démocratie  et  aux d’expression, ou l’auteur  des coups d’état permanents  reporte et les locales et les législatives en 2024.  Pour croire  redorer son  blason terni, de plus en plus, il ne lèse jamais sur les moyens financiers, dont il use pour arriver à ses fins de basse besogne et  ce,  pour sa propre gloire personnelle.

L’autocrate, le chouchou béni oui-oui- Bougre de naissance, fait parader sa police lourdement armée, empêche  mécaniquement  toute manifestation légale.

Quand bien elle a eu lieu, des arrestations arbitraires de citoyens désarmés, sous le nez à la barbe de ceux qui  s’octroient  les distributeurs de la démocratie, font profil bas, et qui agissent  à double standard, selon leurs propres intérêts  économiques et financiers, et  foulent du pied les droits de l’Homme.

Le kleptocrate, Joue  à la fois sur deux tableaux interactifs : car  d’un,  côté, sous le fallacieux prétexte à l’ordre public  les interdictions burlesques, sont  soi-disant source de déstabilisation de son régime moribond , tandis  que de l’autre côté,  une certaine presse internationale, arrosée abondamment par les  deniers de l’état,  lui sert de bouclier

Systématiquement  et  mécaniquement  par  sa platitude manifeste  et  en tant que   complexé digne de  son rang,   et  pour les besoins du service de piètre qualité, selon sa petitesse d’esprit,   le corrompu,  fait toujours  appel  aux services à la  propagande mondialiste de référence,  s’autoproclame  faiseur de roi et d’opinion  en lieu  et place d’une certaine presse  à l’endroit,   debout et fière de l’être. On l’oublie souvent,  du côté de la Seine,   le   complexé,  digne de son rang, s’exprime le plus souvent au journal français,  l’express, lequel  apparaît nettement son talisman.   Et pour cause.  Ce n’est pas tout.

  Aussi extraordinaire que cela puisse paraitre,  il  est aussi  abonné  à un  journal  nègrophobe,  dont l’antikamitisme,  repoussant,  donne la chair de poule,  bien connu, a  pignon sur rue en  Afrique des guignols, constitue un moyen de  pression et  de le chantage chez  les pantins fantoches  francophones, nègres de service, pègres de naissance, passent nécessairement à la caisse, n’ont d’autres choix que de s’exécuter bassement  la tète baissée à son diktat.  À défaut, ils  seront écrabouillés  sans état d’âme, et  passeront  tous   à   la potence de ce dernier.  Regardez mon doigt !

C’est ça la praxis d’un franc-maçon, menteur, professionnel,  imposteur,  nihiliste, négationniste ethnique,  veut se donner une posture internationale imaginaire,  n’est pas à coup d’essai,  est aussi abonné au journal français, l’express,  devient son client préféré.  Je l’ai écrit à maintes reprises et dit à voix audible. Revisitez  mes chroniques sur notre  site sunuker.com-la première radio FM Panafricaine à Los  Angles  Californie. Vous verrez bien.  La majorité des sénégalais  ne font jamais attention à mes discours.

 Le putschiste, déclaré,  kleptocrate, maître des horloges de caniveau,  qui n’est pas à son coup d’essai,  revient au galop, et   remet encore le couvercle  par les  mêmes mécanismes confiscatoires à la démocratie,  arrache par devers   notre suffrage universaliste  avant l’heure, et ce  par ses ramassis  incultes, reporte  et les élections locales et les  législatives  en 2024, dicte par-dessus tout  son calendrier électoraliste contre vents et marées, face à  une opposition incapable, élaguée, cisaillée, réduite à sa plus simple expression,  stérile et au silence.

-Municipales de pacotille en 2014

-Le référendum-deum : ou le foutoir de mars 2016.

-Législatives des submersions cataclysmiques du 30 juillet 2017

 Hold-up présidentiel 2019,  à quoi s’ajoutent la suppression du poste de premier et ses dégâts collatéraux, symbolisés par les lois propres  liberticides, à savoir les communications électroniques  liberticides, que sais-encore ?

Bilan chaotique : l’émergence des  réalisations coloniales sidérantes

Tout franc-maçon, est un menteur  par définition,  puisque la dite secte l’autorise les  mensonges pimentés  dans son adn. Je l’ai déjà  martelé à maintes reprises  dans mes  chroniques   et émissions antérirures [ « xew  xewi rewmi »].

 Le machiavel en chair et en os,  prouve matériellement dans les faits, qu’il reste  plus que jamais, mordicus un adepte maçonnique, un mécréant.

Au Sénégal, tout  est hiérarchisé de fond en comble, même la vérité et l’audimat n’échappent pas  à la règle édictée, et tout dépend de la posture des uns et des autres au bon et mauvais moment.

Selon la conception de certains sénégalais,  il y a  la vraie  vérité supérieure et  la vérité reléguée au second plan. La première est exclusivement  réservée à ceux qui  sont d’avance apparentés notables,  bénéficient incontestablement  de supports médiatico-politiques à l’infini.  C’est ça la particularité au Sénégal

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.