L’IMPOSSIBLE 3EME MANDAT ET LA DIALECTIQUE MACCARTHYSTE « MUUT MBAA MOT » VERSUS L’APÉRISME. PAR AHMADOU DIOP CPC.

Qui peut donc ignorer  l’impossible troisième mandat et la dialectique «  MUUT MBAA MOT » D’UN IMPOSTEUR –MACCARTHYSTE, et dont l’indiscipline caractérisée par ses insultes permanentes  contre le suffrage  universel  du pouvoir du  peuple par le peuple et pour le peuple, n’échappe plus à  l’opposition  qui est  elle-même une émanation du même agrégat d’hommes et de femmes ?

La Gouvernance bancale, machiavélique de l’état-APR ethnique- franc-maçonnique,  se distingue par sa singularité affligeante,  rime avec ses mensonges inflationnistes. L’immoralité du parti  veut que  le cumule des mandats  tienne  lieu de rupture aléatoire dans la caste  de la ribambelle des vers de terre.

Dans le bazar, toute parole  donnée au peuple, comme gage, peut être retirée à tout moment :   c’est que  ce l’on appelle la  politique «  TAPALE  FEN  FENATI  MUUT MBAA MOT », un raccourci confiscatoire à la  démocratie et aux libertés fondamentales de conscience.

La  loi de la république indigne  des caïds  mafieux et des traitres  malfaiteurs en bande organisée,  est-elle  donc supérieure à  la loi du peuple  soumis,  et qui reste plus que jamais  réactionnaire, anesthésié, face à l’impunité de leur chef cliniquement clanique ?

Yakham Mbaye, le vagabondant de  ramassis, l’éternel  brouteur- ministron –conseiller, soi-disant, le  Directeur général des postes de nomination TAN SABULA NEX du JOURNAL LE «Soleil « : Ousmane Sonko est un menteur ».

Entre  Ousmane Sonko, le  PATRIOTE- LEADER PASTEF, auteur du brûlot « Chronique d’une spoliation Pétrole et gaz au Sénégal »,  qui est donc  le démocrate et  le  vrai menteur- traitre professionnel, pris  plus  d’une fois constamment  la main dans le sac ?

C’EST MACKY SALL, EN CHAIR ET EN OS,  OU LE SYMBOLE DE  LA DIALECTIQUE KLEPTOCRATIQUE MACCARTHYSTE HIMSELF DES INVECTIVES ET DES SUJETS DE DIVERSIONS.

Qu’on ne me parle pas de retenue, ni de respect, ni de courtoisie, et je ne sais quoi encore ?

RESPONSABLES DE L’APR : « QUE CELUI QUI NE SE RETROUVE PAS EN TIRE LES CONSEQUENCES COMME JE L’AI FAIT QUAND J’ETAIS AU PDS».  En marge de son meeting, il offre 20 millions de FCFA   aux élus locaux de l’apr.

 Plus d’une fois, je  suis choqué,  indigné et horripilé  d’entendre  le  lâche  profanateur ,  qui   eut le culot de plastronner  honteusement  à la place publique,  par  sa  platitude  et son  indécence absolue,  renversante, s’est  scandaleusement  engraissé dans les méandres des raccourcis politiques, avant de quitter la maison-mère.

Aussi étrange que cela puisse paraître, dimanche dernier,  un de la pègre des charlots ignares,  acrobates en abondance, apparemment  enivré jusqu’à la lie,  à court d’arguments plausibles   contre  les adversaires de son chef,   jouait  le pitre, en faisant   son numéro,  par une TV  interposée de la place, et ce,  devant le micro d’un animateur,   pour plaire à son idole, ne  savait pas traduire en wolof  les termes d’inepties «  : too ndiagué ».

 Macky éligible en 2024 ? Par un lamentable mercenaire cagoulé. Dans ces conditions, point n’est besoin de voter des lois. À quoi servent-elles si  celui qui censé les respecter, les viole librement pour son propre calendrier électoral, illégal juridiquement et politiquement ?

Moustapha Niasse et  Macky  Sall ont le même moulage, le même ADN- nõo bok jiko nooñy défee. Ce n’est pas  étonnant qu’ils se retrouvent tous les deux dans la même pègre pétrolière !

A-t-il  donc  la mémoire courte  pour déverser des balourdises   ci dig penci mi ?  Alors qu’il aurait dû   faire preuve  plus d’humilité.  La trahison est bien l’apanage des félons de naissance.  Pourquoi n’avait-t-il  pas  quitté sitôt  le champ de  maïs ?   Ne craignait-il pas de mourir de faim ?

Évidemment, la réponse est sans équivoque. Et pour cause. Le délinquant désertique du haut de son ignorance,  confond  baromètre et température.

 En 2007,  tant que cela l’arrangeait, il resterait mordicus au PDS, pour avoir voté par son outrecuidance,  sans  daigner montrer sa carte d’électeur  et sa pièce d’identité, allant jusqu’à menacer les membres du bureau de vote.  Car  ses gardes du corps n’étaient pas loin. De telles dérives auraient pu nous alerter à tant. Malheureusement, comme d’habitude, en Afrique,  le médecin après la mort prévaut toujours.

  Dans   la République des paresseux,  il n’y  a  que  des  privilégiés incultes,  qui se chargent des basses œuvres, puisqu’on  y  compte une quantité industrielle  vermines,  se donnent  la qualité lamentable  de conseillers  abrutis, bidons  que ne l’était   le régime de   Wade et Diouf réunis.

Un  autocrate, encore moins un président normal n’est jamais au dessus des lois.Derrière macky sall, le gérontocrate de l’afp n’est jamais loin : « aucun imbécile ne peut le séparer de lui ».  les deux valent se valent et tiennent tel un collier, se  ressemblent comme une goute d’eau.

Le réfractaire à la démocratie qui est venu au    pouvoir par l’esclandre de ses mrds de FCFA  ne peut qu’agir de la sorte en toute logique. Rien n‘est nouveau. Ce n’est guère  ni une surprise pour moi, ni un scoop.  Résurgence des méthodes hitlériennes, obsolètes reviennent en surface : au nom de l’hypocrisie et de la trahison, l’immoralité de  la politique  de l’état APR-franc maçonnique, veut  que ceux  qui savent, doivent  se plier à la règle tyrannique, ont l’obligation de clouer leurs bec et se  taire, pour garder sa place au soleil.

Le réfractaire à la démocratie qui est venu au    pouvoir par l’esclandre de ses mrds de FCFA  ne peut qu’agir de la sorte en toute logique. Rien n‘est nouveau. Ce n’est guère  ni une surprise pour moi, ni un scoop.

Cela confirme  ma ligne éditoriale sur le traitre incorrigible.

Le voyou de la république scandaleuse et  Les ratonnades inflationnistes en cascades de  Sa sarabande  de faquins alignés,  n’ont rien à envier à la communication de Goebbels, qui fut ministre de la propagande du  Reich.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.