Le Bureau Politique de l’Act exige le respect de la date des élections législatives fixées au 2 juillet 2017

Communique n°12 du Bureau Politique de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail du 17 décembre 2016

Le Bureau politique de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) s’est réuni le 17 décembre 2016 sous la présidence du compagnon Abdoul Mbaye.

Le Bureau politique, rendant hommage à toute la Oumma islamique, s’est félicité du bon déroulement de la commémoration de la naissance du Prophète Mohamet (PSL) sur toute l’étendue du territoire.
Le Bureau politique, suite au rappel à Dieu de notre compatriote Ousmane Sow, l’un des plus grands artistes contemporains, présente ses sincères condoléances à sa famille, à la communauté artistique et à tout le peuple sénégalais.

A l’entame de la réunion, le Président a fait un compte-rendu de sa tournée dans le sud-est et souligné les graves insuffisances du Gouvernement du Sénégal dans la prise en compte des besoins vitaux des populations, notamment en matière d’adduction d’eau potable, de couverture médicale, d’électrification, d’éducation, de désenclavement ……
Il a mis en évidence le gâchis énorme que représentent les installations d’électricité (groupes électrogènes, poteaux, éclairage public) mises en place par l’ASER (Agence Sénégalaise d’Electrification Rurale) dans les régions qu’il a visitées, mais qui n’ont jamais ou très peu été fonctionnelles. Encore un espoir suscité puis déçu qui appelle la recherche des responsabilités engagées par un audit sérieux.

Le Bureau Politique a félicité le Président du Parti et les compagnons qui l’ont accompagné et reçu pour le succès de la tournée démontré par l’adhésion massive des populations aux idéaux du Parti.
Il demande au gouvernement de prendre en charge sans délai les besoins vitaux des populations, en particulier celles qui sont les plus fragiles ou les plus éloignées des centres de décisions.

Le Bureau Politique s’est réjoui que le Président de la République ait enfin donné suite à une demande légitime et insistante de l’opposition sénégalaise en fixant la date des prochaines élections législatives au 2 juillet 2017.
Il exige que le Pouvoir prenne toutes les mesures appropriées pour le respect de cette échéance, hautement importante, et pour la tenue d’un scrutin crédible et transparent.
A cet effet, il rappelle la nécessité que tout soit fait pour que l’immense majorité des citoyens sénégalais puissent s’inscrire sur les listes électorales et exercer leur droit de vote. Aussi, il exige que le Ministre de l’Intérieur produise de façon claire et transparente des statistiques hebdomadaires sur les inscriptions.
Il déplore avec la plus grande vigueur la peine endurée par les populations sénégalaises qui passent des nuits entières dans les centres d’inscription pour espérer bénéficier d’un des droits les plus élémentaires du citoyen : figurer sur les listes électorales.

Le Bureau politique s’est ému des nombreux accidents constatés sur les routes du Sénégal. Il a considéré comme un pur slogan politique le principe émis de « tolérance zéro ». Il a retenu comme nécessaire la mise en place d’un plan sérieux et cohérent, contenant des mesures énergiques renforçant la sécurité routière et celle des usagers et visant la réduction annuelle progressive du nombre d’accidents et du nombre de tués sur nos routes.

Le Bureau Politique regrette la décision inexpliquée du gouvernement du Sénégal de retirer son agrément à l’association qui gère les écoles Yevuz Selim. Une telle décision pourrait gêner la scolarité de plus de 3000 enfants sénégalais. Il recommande au Gouvernement du Sénégal de procéder en toute souveraineté et indépendance à une enquête à l’issue de laquelle, il pourra prendre la décision conforme aux intérêts des enfants et au droit.

Concernant la question du pétrole et du gaz du Sénégal, le Bureau politique a magnifié le fait que pour la première fois au Sénégal, l’opposition ait retenu d’engager des dépenses sous forme d’honoraires d’avocats pour mener des actions judiciaires visant la sauvegarde des intérêts de la nation sénégalaise.

Le Bureau Politique félicite le Peuple gambien pour sa maturité et son sens des responsabilités qui ont donné lieu à des élections présidentielles libres et sans violence jusqu’ici.
Il appelle toutes les parties gambiennes et plus particulièrement le Président sortant, Yaya Jammeh, à respecter le choix libre et démocratique du Peuple.
Il exprime pour l’instant aux Autorités sénégalaises sa confiance dans la gestion au plan national comme international de ce dossier sensible, parce que concernant un Etat voisin dont le peuple constitue avec le nôtre un même peuple. Il appelle toutes les composantes de la Nation sénégalaise à traiter le dossier gambien avec sens des responsabilités, afin que triomphent la démocratie en Gambie, la cohésion du peuple sénégambien et la stabilité dans la sous-région.

Dakar le 17 décembre 2016
Le Bureau politique de l’ACT

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*