Le chef rebelle César Atoute Badiate a reçu de l’argent pour libérer les otages. Grincement dans l’Armée

Les neufs démineurs pris en otage par César Atoute Badiate, chef rebelle du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), ont été libérés. Mais derrière cette libération se cache des non-dits, selon Le Quotidien.atoute

Officiellement, la libération des neuf otages du est un signe de «bonne volonté» du maquis, pour amener l’Etat à son tour, à faire preuve «d’esprit d’ouverture», pour la reprise des négociations, dans le sens de baliser le chemin de la paix en Casamance.
Aussi, l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal a-t-il discrètement rencontré les rebelles à Oussouye dans le but de faire libérer les 9 démineurs.

Officieusement, cette libération est plus motivée par des préoccupations d’ordre financière. Du moins, si l’on en croit les sources du journal Le Quotidien, qui ont révélé que César Atoute Badiate a bien trouvé son compte dans cette histoire. D’abord, a-t-on appris, les otages étaient entretenus par l’Etat du Sénégal, durant toute la durée de leur capture.

Pour leur nourriture et les soins de santé, qui leur étaient administrés, l’Etat a dû casquer fort. Les sources du journal ont indiqué que des intermédiaires dans le dossier ont remis l’argent de l’Etat du Sénégal au chef rebelle, commandant l’aile dure du Mfdc. Combien ? Les différentes parties dans cette affaire n’ont pipé mot, pour le moment. Ce que nos sources trouvent scandaleux dans la mesure où c’est avec l’argent des Sénégalais que le maquis est entretenu, par ricochet.

Au niveau de l’Armée, les dents grincent et l’on s’interroge sur les motivations de l’Etat du Sénégal. Pis encore, les soldats au front se demandent au nom de quoi, l’Etat a accepté les injonctions du chef rebelle à propos des zones de délimitation, qu’il a fixées. César Atoute Badiate a, en effet, tracé des lignes rouges à l’Etat, pour pouvoir s’aménager des sanctuaires de replis. Ce que les autorités sénégalaises ont accepté volontiers.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*