Le communiqué du conseil des ministres

conseil des ministres Macky SallLe Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 20 juin 2013, au palais de la République, sous la présidence du Chef de l’Etat, Macky SALL. Le Président de la République a axé sa communication du jour sur 03 points : la politique de simplification des procédures administratives pour améliorer l’environnement des affaires ; la coopération avec les États-Unis d’Amérique ;et la nouvelle dynamique de développement de la Casamance

Rappelant ses instructions transmises au Premier Ministre, pour la mise en œuvre du Schéma Directeur de Modernisation de l’Administration Publique (SDMAP) et l’élaboration d’une charte de la qualité du service public, le Chef de l’Etat a engagé à nouveau, le Gouvernement à rationaliser et à alléger toutes les procédures d’offres de services publics.

Il a ainsi invité le Premier Ministre à accélérer la dynamique de simplification des procédures, l’optimisation des délais d’instruction des dossiers ainsi que la promotion de la proximité et de la qualité dans les services offerts par l’administration.

Dans cette optique, le Président de la République a demandé la transmission, sous quinzaine, au Premier Ministre de la liste des offres de service délivrées par les départements ministériels et les procédures y afférentes, qui sera suivie pour chaque offre de service, d’une proposition de référentiel de simplification, combinant célérité et sécurité, en vue d’aboutir à un délai de traitement moyen ne dépassant pas 10 jours.

Le Chef de l’Etat a invité le Premier Ministre à préparer pour chaque ministère, un projet de décret portant délégation de pouvoirs aux Directeurs d’administration centrale, qui pourront subdéléguer aux Chefs de service déconcentrés dans les régions et départements, afin de satisfaire les demandes des citoyens à la base.

Le Président de la République a annoncé la création d’un Observatoire National des Investissements, qui devra lui remettre chaque année, un livre blanc sur l’adaptation de notre administration aux exigences d’un environnement favorable aux affaires.

Le Chef de l’Etat a, en outre, indiqué au Conseil, que la lisibilité et l’efficacité des actions de l’Etat passent par une écoute attentive de la demande citoyenne, une professionnalisation accrue de la fonction publique ainsi que par une parfaite maitrise des enjeux de développement, liés à l’attractivité du pays aux investissements directs étrangers.

Dans le cadre du voyage du Président des Etats Unis, Barack OBAMA à Dakar, du 26 au 28 juin 2013, le Président de la République a évoqué la consolidation de nos relations diplomatiques et de coopération avec ce pays partenaire.

A ce sujet, le Chef de l’Etat a relevé, pour s’en féliciter, le haut niveau d’engagement des États-Unis en faveur du Sénégal depuis 1961, avec le financement de plusieurs projets sectoriels pour un montant global avoisinant 650 milliards de FCFA, sans compter les projets structurants majeurs (au nord et au sud du pays) du Millénium Challenge Account (MCA), pour des décaissements de l’ordre de 270 milliards de FCFA.

Le Président de la République a également demandé au Gouvernement de faire le bilan exhaustif des effets de l’AGOA et d’élaborer un plan d’action pour l’optimisation de ses impacts sur l’industrie, l’artisanat et plus globalement sur l’économie nationale.

Le Chef de l’Etat a souligné toute la dimension symbolique de la visite du Président Américain, qui s’articule à notre pratique démocratique et à nos efforts en faveur de la bonne gouvernance, outre les perspectives de coopération bénéfiques dans le chemin nous menant vers l’émergence.

Le Président de la République a, enfin, invité nos compatriotes à réserver un accueil exceptionnel à notre hôte.

Abordant le troisième volet de sa communication portant sur la nouvelle dynamique de développement de la Casamance, le Chef de l’Etat a indiqué au Conseil que le moment semble venu, après plus de trente (30) ans de troubles, de dérouler un nouveau mode opératoire pour l’accélération du développement de la Casamance, en passant du Concept de Désarmement, Démobilisation, Réintégration (DDRR) à une stratégie durable, bâtie sur 3 piliers : la Réconciliation, la Reconstruction et le Développement Durable (RRDD).

Sous cet angle, a noté le Président de la République, la Banque Mondiale a manifesté sa volonté d’appui à travers le financement à hauteur de 40 millions de dollars (environ 20 milliards FCFA) du Projet Pôle de Développement de la Casamance (PPDC), couvrant les trois régions administratives de Sédhiou, Kolda et Ziguinchor. Ce projet vise au cours des cinq prochaines années, à réduire la vulnérabilité économique de la Casamance et permettra, ainsi, de redynamiser l’économie locale, de promouvoir la création d’emplois et de consolider la paix.

Le Chef de l’Etat a invité le Premier Ministre à étudier la reconfiguration institutionnelle de l’Agence Nationale pour la Relance des Activités Economiques et sociales de la Casamance (ANRAC), aux fins de la rendre plus opérationnelle.

Au titre de son agenda, le Président de la République a informé le Conseil de sa participation au Royaume Uni, précisément en Irlande du Nord, au sommet du G8, dont le thème portait sur la fiscalité, le commerce et la transparence, en particulier dans les industries extractives et les transactions foncières.

Le Chef de l’Etat qui a pris part à cette rencontre, a indiqué au Conseil que le sommet a notamment permis une prise de conscience internationale face aux pratiques illicites de délinquance financière transfrontalière comme l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent, les sociétés écrans et la dissimulation de revenus illicites.

Le Président de la République est également revenu sur sa participation le 14 juin 2013 à Libreville, à la deuxième édition de New-York Forum Africa, un cadre de dialogue entre les leaders politiques, les représentants du secteur privé, la jeunesse, la société civile et les experts d’horizons divers, pour promouvoir l’image du Sénégal.

NETTALI.NET

In the Spotlight

Vidéo- Assane Diouf change de look et reprend du service.

by bishba in FAITS DIVERS 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Les élections législatives peuvent-elles se tenir le…Direct – Emmanuel Macron : «Je mettrai tout…17 novembre 1986 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*