Le Garde des Sceaux Sidiki Kaba : «Si Habré est jugé à Dakar, il ne sera jamais condamné à mort»

ad713d0ed237b8afb233aea32bfd43b6Hissène Habré a intérêt à être jugé au Sénégal. C’est du moins ce que soutient le ministre sénégalais de la Justice, venu défendre, hier devant l’hémicycle, un projet de loi sur la réforme judiciaire. En réponse à l’avocat El Hadji Diouf qui plaide la suppression pure et simple de ces juridictions qu’il qualifie de «Chambres sénégalaises extraordinaires», Me Kaba de suggérer à ses confrères de lire la convention en profondeur, avant de souligner que la nomination des juges fera l’objet d’un appel d’offre internationale.

« Il a été dit dans cette Convention, on dit qu’il n’ya que des juges sénégalais, mais il faut lire les Conventions quand on les critique, il faut les lire pas à la diagonale mais en profondeur. Il est dit, en ce qui concerne l’instruction, que ce sont des juges sénégalais, et en ce qui concerne la présidence (des CAE-ndlr), ce sont des juges africains, parce que c’est une juridiction mixte», a-t-il soutenu sur les ondes de la radio Sud fm. Sidiki Kaba se veut toutefois rassurant quant à la garantie d’un procès équitable.

Mieux, l’ancien dictateur tchadien a tout intérêt à être jugé par Dakar. «Si Habré est jugé à Dakar, il ne sera jamais condamné à mort, car l’Etat du Sénégal a eu à supprimer la peine de mort, un crime d’Etat, cette injustice suprême qui ne règle aucun problème. Toute personne qui a un problème avec la justice sait que ces extrémités nous n’y arriverons pas», lâche-t-il, cité par nos confrères de Sud Quotidien. Sidiki Kaba reste convaincu que «si le Sénégal abandonne le dossier Habré, il sera exécuté si son procès devait se passer chez lui, où un premier jugement l’avait déjà condamné à mort».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*