Le jour où Abdoul Mbaye a failli démissionner

A en croire, le journal Enquête, dans sa livraison de ce mardi 10 septembre, Abdoul Mbaye a failli démissionner de son poste de premier ministre le jour où le président de la république, Macky Sall a nommé Diagna Ndiaye, ministre conseiller à la présidence de la république, chargé des investissements. L’ex premier ministre a été déconseillé de démissionné par ses proches.abdoul mbaye

Lire l’intégralité de l’article de l’Enquête

Juin a finalement été un mois très tendu du point de vue des relations entre le Président Macky Sall et le désormais ancien Premier ministre du Sénégal Abdoul Mbaye. Il nous revient en effet que ce dernier a été à un doigt de claquer la porte de la Primature, alors que le Président Sall venait juste de nommer Diagna Ndiaye ministreconseiller à la Présidence de la République, chargé des Investissements.

La nomination étant intervenue en pleines bisbilles entre l’homme de confiance de Jean-Claude Mimran et Abdoul Mbaye, le signal avait vite été décrypté de façon négative. Abdoul Mbaye s’en ira ainsi partager sa décision de démissionner avec certains de ses proches, dont son jeune frère Cheikh Tidiane Mbaye.

Selon nos sources qui reviennent sur cette affaire, l’ancien Directeur de la Sonatel ainsi qu’un proche de la famille Mbaye ont fortement déconseillé Abdoul Mbaye de partir dans le contexte de ce moment-là. L’argument selon lequel sa décision allait être interprétée comme une forme d’orgueil mal placée, dans un pays où c’est quand même le chef de l’Etat qui nomme aux emplois civils et militaires, a bien fait reculer l’ex-Premier ministre. Mais ensuite, le virus est passé d’Abdoul Mbaye à Macky Sall, car, un mois plus tard, c’est le Président Sall qui va nourrir le dessein de se séparer de son Premier ministre.

C’est le rejet de la candidature du Sénégal au Comité international olympique (Cio), impliquant Diagna Ndiaye, président du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), qui va crisper les relations entre les deux hommes. Certains avaient soupçonné un lobbying discret du Premier ministre Abdoul Mbaye, ce que nient les proches de ce dernier qui avancent d’autres raisons dont le fait que le Cio, à l’image de la Fifa, n’apprécie pas trop que les Etats s’incrustent dans ses affaires.

Mais le Président Macky Sall ne pouvant pas limoger son Premier ministre dans ces conditions-là, de peur qu’on l’accuse de prendre fait et cause pour Diagna Ndiaye, avait juste retardé la mesure, attendant le moment le plus propice, qui s’est révélé être l’hivernage. Et selon des sources proches de l’ancien Premier ministre, ce dernier était déjà préparé à partir, comme il l’avait d’ailleurs confié à EnQuête dans une interview publiée le 6 juillet dernier. C’est désormais Mimi qui gère le pain sur la planche..
Via seneplus.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*