Le journaliste Jamal Khashoggi a été victime d’un “assassinat barbare” qui a été “planifié”, affirme le président turc, Recep Tayyip Erdogan

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s’exprime mardi devant le Parlement à Ankara, trois semaines après la mort du journaliste.

Ce qu’il faut savoir

Le meurtre du journaliste a été “planifié, affirme le président turc, nous avons des éléments solides en ce sens”. Recep Tayyip Erdogan s’exprime, mardi 23 octobre, devant le Parlement à Ankara, trois semaines après la mort du journaliste Jamal Khashoggi, à l’intérieur du consulat du royaume à Istanbul.

Riyad tente de protéger son prince-héritier. Après avoir assuré que Jamal Khashoggi était sorti vivant du consulat, Riyad a reconnu sa mort, mais prétend désormais qu’il s’agissait d’une rixe qui a mal tourné, alors que de nombreux éléments indiquant une opération préparée ont été publiés dans la presse internationale. Objectif : protéger tant bien que mal Mohammed Ben Salmane, l’héritier du trône. Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, a à nouveau promis, mardi, une enquête “approfondie et complète”, ainsi que des mesures pour qu’un tel meurtre ne puisse pas se reproduire.

Pression américaine. Après la succession de révélations dans la presse, toutes plus glaçantes les unes que les autres, la version de Riyad a convaincu peu de monde et surtout pas les Occidentaux. “Je ne suis pas satisfait de ce que j’ai entendu”, a dit lundi à la presse le président américain Donald Trump, qui avait déjà déploré la veille les “mensonges” de Ryad.

Un “Davos du désert” dans la tourmente. Un forum international sur l’investissement, marqué par des désistements en cascade de dirigeants étrangers et chefs d’entreprise, s’est ouvert mardi à Riyad. Mais la conférence, destinée à attirer les investissements étrangers vers l’Arabie saoudite, est éclipsée par le tollé international consécutif au meurtre de Jamal Khashoggi.

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #KHASHOGGI

12h44 : Bonjour @anonyme, le 2 octobre dernier, Jamal Khashoggi avait rendez-vous au consulat saoudien d’Istanbul. Il y venait récupérer “un document saoudien certifiant qu’il n’est pas déjà marié”, selon sa fiancée turque, Hatice Cengiz. Nous revenions il y a quelques jours sur le scénario de son assassinat.

12h44 : Pourquoi M. Khashoggi exilé s’est-il rendu au consulat d’Arabie Saoudite alors qu’il se savait menacé ?

11h39 : Le dirigeant turc “demande à ce que le procès [des personnes arrêtées en Arabie saoudite] ait lieu à Istanbul”.

11h48 : Recep Tayyip Erdogan réclame des explications à l’Arabie saoudite. Ces personnes [impliquées dans le meurtre], de qui ont-elles reçu leurs consignes ? Nous attendons toujours des réponses”, dit-il. Il assure n’avoir “aucun doute” sur la “sincérité” du roi saoudien.

11h32 : Le président turc affirme que l’Arabie saoudite lui a remis une “liste” de 18 personnes arrêtées après l’“assassinat barbare” du journaliste. Selon lui, les noms correspondent bien aux15 personnes venues en Turquie, plus trois personnes déjà au consulat saoudien à Istanbul” qui ont été identifiées par la Turquie en lien avec ce meurtre.

11h30 : Devant le Parlement, Recep Tayyip Erdogan affirme qu’une “équipe de 15 personnes, “dont une travaillant pour la médecine légale” et “une qu’on a voulu faire ressembler ensuite à Khashoggi”, est venue d’Arabie saoudite peu avant le meurtre “planifié” de Jamal Khashoggi. Il note que le personnel du consulat saoudien en Turquie a été “congédié pour la journée” le jour même.

11h14 : Recep Tayyip Erdogan est arrivé devant les parlementaires turcs, notamment pour s’exprimer sur la mort de Jamal Khashoggi. Vous pouvez regarder son intervention dans notre direct.

11h17 : A-t-il préféré écouter le président turc ? Le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salman, ne s’exprimera pas au forum économique qui s’est ouvert, ce matin, à Riyad, selon une journaliste du New York Times.

1h05 : Recep Tayyip Erdogan est en retard, possiblement occupé à gérer une crise politique interne provoquée par le départ d’un parti allié. En attendant, on apprend que les cravates sont obligatoires dans l’hémicycle turc (et qu’on peut s’en faire prêter de grosses en cas d’oubli).

11h00 : Filons à présent à 2 500 km de Bobigny, à Ankara. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, est attendu devant le Parlement pour évoquer l’enquête turque sur la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, le 2 octobre, à Istanbul. Un journaliste du Washington Post est sur place.

10h35 : @anonyme : Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a annulé sa participation à la conférence économique saoudienne. En revanche, il a maintenu sa visite dans le royaume pour des entretiens consacrés à la lutte contre le financement du terrorisme et au dossier des sanctions iraniennes.

(AFP)

10h34 : Les Américains sont présents à Riyad ?

10h27 : @Ju1 : Oui ! Nous allons retransmettre en direct la prise de parole du président turc, qui a promis de faire des révélations sur le meurtre de Jamal Khashoggi. Rendez-vous dans une vingtaine de minutes sur le canal 27 de la TNT ou dans notre direct pour suivre son intervention devant le Parlement turc.

10h27 : Pourra-t’on suivre la conférence de presse (je suppose ?) de Erdogan ? Merci !

08h46 : Dans son discours d’ouverture du salon Future Investment Initiative, surnommé le “Davos du désert”, la femme d’affaires saoudienne Lubna Olayan évoque la mort de Jamal Khashoggi. “Un acte contraire à notre culture et à notre ADN”, déplore-t-elle.

08h49 : @anonyme : Difficile de vous répondre, le programme n’est toujours pas en ligne sur le site de l’événement. Hier, le PDG du géant pétrolier Total, Patrick Pouyanné, a confirmé sa présence. En revanche, les dirigeants de BNP Paribas, de Société générale ou encore d’EDF sont absents, tout comme le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.

08h41 : Bonjour, avez vous une liste des entreprises francaises qui participent au forum saoudien?

08h34 : Le ministre saoudien des Affaires étrangères affirme qu’un “mécanisme” va être mis en place par Riyad, après le meurtre de Jamal Khashoggi, pour s’assurer que quelque chose comme ça ne puisse plus jamais se reproduire”. Il promet une enquête “complète” sur le sujet.

08h18 : Good morning from Riyadh. Participants are lining up to enter the #FII2018

08h19 : C’est parti pour le forum économique saoudien Future Investment Initiative, qui s’ouvre en pleine polémique sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Le rendez-vous est marqué par des désistements en cascade de dirigeants étrangers et de chefs d’entreprise.

francetvinfo.fr

In the Spotlight

Les deux co-épouses règlent leurs problèmes en…Chine

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Nabou Diallo et Mame Bineta Ndoye, sont des co-épouses qui se vouent une jalousie maladive. Elles ne ratent aucune occasion pour se donner en spectacle. Mais cette fois ci, elles ont franchi le Rubicon, puisqu’elles [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*