Le logo "Air Jordan": un vulgaire plagiat?

Le logo Air JordanUn photographe new-yorkais prétend être à l’origine du célèbre logo Nike “Air Jordan” et compte bien faire valoir ses droits d’auteur devant la justice américaine…

Jacobus Rentmeester fut le premier photographe à capturer Michael Jordan en plein vol pour les besoins du magazine Life en 1984 (voir ci-dessous). La future légende éternelle des parquets n’avait alors pas encore signé chez les Bulls et se préparait pour les Jeux olympiques de Los Angeles.

Location abusive
Quelques mois plus tard, Nike enrôle le prodige et “loue” le cliché de Rentmeester pour 150 dollars à des fins promotionnelles. L’année suivante, la firme américaine reproduit la performance à l’identique et s’affranchit des droits d’auteur. A tort. En effet, Jacobus Rentmeester ne l’entend pas de cette oreille et revient à la charge en 1985. Il obtient finalement 15.000 dollars de dommages et intérêts en échange d’une prolongation du “bail locatif” de deux ans. Au terme de cette période, Nike conçoit le logo de sa série de chaussures “Air Jordan”… toujours inspiré de la photo originale. Sans aucune rémunération. Un vol, selon Rentmeester.

Droits d’auteur
Le photographe tente aujourd’hui d’obtenir à nouveau la compensation qu’il mérite, relaie le magazine Petapixel. Selon lui, le logo “Air Jordan” viole la législation relatives aux droits d’auteur, dépasse largement l’accord établi en 1985 et exige réparation.

Selon le magazine Forbes, la marque “Air Jordan” génère 1,75 milliard de dollars par an à travers le monde. Michael Jordan récupère à lui seul plus de 60 millions de dollars par an en royalties.Le “swoosh” culte à 35 dollars

L’incident rappelle dans une certaine mesure la genèse du logo Nike lui-même. Surnommé “swoosh”, le sobre symbole fut dessiné en 1971 par Carolyn Davidson, une jeune graphiste de l’université de Portland (Oregon, USA). A l’époque, l’étudiante avait réalisé ce travail pour… 35 dollars.

Pas de royalties
Bien que Phil Knight, fondateur de la marque Nike, ait démontré toute sa “gratitude” à l’égard de Carolyn Davidson en lui offrant une enveloppe d’actions et une bague en or quelques années plus tard, la créatrice n’a jamais perçu le moindre dollar de royalties sur son oeuvre, pourtant l’un des plus célèbre logo de la planète…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*