Le malade mental, la carte postale du Sénégal. Par Ansoumana DIONE

malade-mental-la-carte-postale-du-senegalAu Sénégal, contrairement dans le passé où la belle photo de femme noire était utilisée comme carte postale, aujourd’hui, c’est le malade mental, visible partout à travers le pays, qui symbolise l’image de notre pays et ceci est vraiment regrettable. En vérité, c’est le Président Macky SALL et son régime qui l’ont voulu ainsi avec le blocage du projet de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) qui devait gratuitement prendre en charge ces nombreux concitoyens ne jouissant pas de toutes leurs facultés mentales. 

Mais, en fait, qu’est-ce qui motive leur choix délibéré de ne pas laisser cette association pourtant officiellement reconnue par le Ministère de lIntérieur pour exécuter cette noble mission? C’est la grande question que se posent depuis 2013, beaucoup de sénégalais qui n’arrivent toujours pas à comprendre cette attitude des nouvelles autorités. De toutes les façons, il n’existe nulle part au Sénégal où prendre en charge ces malades mentaux errants, si ce n’est que le Siège de l’ASSAMM, situé à Kaolack mais transformé illégalement en un soi-disant centre de formation avicole par le Professeur Awa Marie Coll SECK, Ministre de la Santé et de l’Action Sociale. 

Maintenant, il est vrai qu’elle a bien réussi son pari de nous empêcher de travailler pour notre pays comme elle nous en avait fait la promesse dans son bureau mais en retour, elle a privé aux malades mentaux errants, au nombre de plus de 2192, leurs droits d’accéder aux soins et au bien-être. C’est le Sénégal, sous Macky SALL. 

Rufisque, le 25 octobre 2016
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) – Tel: 77 550 90 82 – 70 745 88 47

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*