Le ministre de l’Intérieur et la Police interpellés après la mort de la fille ligotée et tuée à Tamba

abdoulaye-daouda-diallo-anna-sémou-fayeAprès la violence suivie de la mort de la jeune fille Bigué Pouye de Koumpentoum ce mercredi, le Comité Régional de Lutte contre les Violences faites aux Femmes est sorti de son mutisme ce vendredi matin. Ce comité dénonce avec la dernière énergie cette énième violence perpétrée sur les filles ou les femmes dans la région de Tambacounda. Les membres dudit comité interpellent les autorités à renforcer la région en forces de défense et de sécurité. Car durant cette année 2014, plus de 10 cas sont dénombrés à Tambacounda. Suffisant pour que le CRLVF de Tambacounda exige des sanctions sévères contre les auteurs de ces actes odieux. Le comité demande ainsi au ministre de l’intérieur de porter une attention particulière à Tambacounda à cause de sa position de région la plus frontalière du Sénégal. Pour ne pas tomber dans la situation de la série de meurtre de malades mentaux errants, il urge de faire revenir la police et surtout le GMI qui a disparu après l’accalmie noté. Trop c‘est trop semble dire les membres du comité qui ont appris que le meurtrier de Bigué Pouye de Koumpentoum a été arrêté hier jeudi par les gendarmes. Une arrestation qui a eu lieu à Koungheul. Et d’après toujours le CRLVF, le meurtrier qui aurait avoué les faits, est un saisonnier qui avec des relations d’amour avec la jeune Bigué inhumée ce vendredi matin à Koumpentoum.
Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*