Le Politicien le plus nul de l’année 2014…Ce n’est pas Macky Sall…C’est…

macky-nul-en-2014Idrissa Seck, le leader du REWMI. Absent du territoire pendant de longs mois, le patron de REWMI est rentré au Sénégal pour réorganiser ses troupes en vue des élections locales de juillet 2014. Mais ses propres partisans l’ont désavoué. Les localités gagnées par son parti sont dans le département de Thiès. Rewmi est fort dans Thiès mais absent dans les 14 régions du Sénégal. Abdoulaye Baldé, le leader des centristes gagne plus de localités qu’Idrissa Seck. Ensuite Idrissa Seck a échoué dans la mise en place d’un groupe parlementaire lors du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale qui se tient chaque année. La mauvaise gestion de son parti fait des rebelles comme son meilleur lieutenant, Oumar Sarr n°2 (à ne pas confondre avec Oumar Sarr le coordonnateur du Pds). Et après toutes ces déconvenues, Idrissa Seck reste confronté aux défections massives des membres de son parti qui abandonnent le navire aux seuls motifs qu’Idrissa Seck n’a pas de considérations pour les responsables de son parti et ses absences répétées. Mais Idrissa Seck qui ne fait jamais le bilan de ses erreurs pour se rattraper, lance le mercredi 13 août, le Conseil d’administration 2017 (CA 2017) qui entend réunir au sein d’une coalition unique les maires, présidents de conseils départementaux, leaders politiques, membres de la société civile et des forces citoyennes en perspective des échéances futures. Et avec cette nouvelle donne il entend réunir les élus locaux dans une coalitions comme le stipule la déclaration de son CA 2017 : « Nous, soussignés maires, présidents de conseils départementaux, leaders politiques, membres de la société civile et des forces citoyennes, décidons de la mise en place d’une plate-forme collaboratrice pour la concertation entre tous nos élus issus de l’opposition victorieuse des élections du 29 juin 2014 sur la gouvernance locale et nos relations avec l’Etat central en vue de la défense des intérêts essentiels des Sénégalais ».
Malgré ses objectifs louables, le CA 2017 d’Idrissa Seck est un échec cuisant. Il n’a personne. Les élus locaux le fuient.
Il n’a été que l’ombre de lui-même en 2014.

Penda Sow pour xibaaru.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*