LE PR ALY MBAYE SUR L’ENDETTEMENT "Lorsqu’on s’endette, c’est pour générer une croissance permettant de rembourser "

Pr d’économie Aly Mbaye, doyen de la Faseg“La dette n’est pas forcément une mauvaise chose’’, pense le Pr d’économie Aly Mbaye, doyen de la Faseg. Toutefois, il estime que la dette doit servir à quelque chose. Il était invité de Sud Fm, ce dimanche.

La dette du Sénégal est à 3076 milliards, mais le Pr Aly Mbaye pense que concernant ce domaine de la dette, “il y a beaucoup d’amalgames et de confusion’’.

A l’en croire, “la dette n’est pas forcément une mauvaise chose’’. “La plupart des pays émergents vont s’endetter sur le marché privé’’, argue-t-il, expliquant par analogie pourquoi le Sénégal ne le fait pas : “

Un individu qui n’a pas de travail, qui est au chômage, s’il va à la banque, personne ne lui prête. Et nous si nous nous présentons à la Banque mondiale, à la Bird (Banque internationale pour la reconstruction et le développement), on ne va pas nous prêter. Par contre, l’Ida va nous prêter et ce sont des prêts avec ce qu’on appelle des éléments de libéralités, c’est-à-dire avec une composante de dons très importante’’.

De l’avis du doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion, “les grandeurs observées comme ça, en termes absolus, ne signifient pas grand-chose en économie, il faut toujours les rapporter à quelque chose. Il y a trois choses à voir.

D’abord, le profil de la dette. Etant donné nos moyens maigres et limités, il est préférable qu’on ait de ressources concessionnelles, avec des taux d’intérêt très faibles, des différés de paiement longs etc. C’est cela qui correspond le plus à nos capacités de remboursement.

Deuxièmement, il ne faut pas que nos indicateurs de solvabilité soient au rouge. Si vous êtes salarié, vous n’avez pas besoin de voir des traites cumulées qui dépassent un certain seuil de votre salaire. C’est la même chose pour un pays, il ne faut pas que le service de la dette dépasse un certain seuil des exportations, par exemple. Il ne faut pas que le stock de la dette dépasse un certain seuil du Pib.

Troisièmement, il faut que la dette serve à quelque chose. Lorsqu’on s’endette, c’est pour générer une croissance permettant de rembourser la dette sans difficulté. L’inquiétude que l’on peut avoir, c’est si la dette continue à s’accumuler, on a un problème de surendettement. Egalement, lorsque les performances économiques continuent à se détériorer, même si la dette est constante, on a des difficultés de remboursement’’.

NETTALI.NET

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*