Le Procureur spécial s’oppose à sa libération : Le juge d’instruction, dernier Crei d’espoir de Bibo Bourgi

Alioune Ndao CreiSi la commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) suit le Procureur spécial, Bibo Bourgi n’aura pas de liberté provisoire. Aliou Ndao s’y est opposé hier encore dans ses réquisitions transmises aux juges instructeurs qui doivent statuer sur le dossier lundi prochain. Cependant, des sources judiciaires confient que cette opposition n’est que «de pure forme».

A les en croire, «le Parquet spécial voudrait éviter de donner l’impression de faciliter la mise en liberté provisoire de Bibo Bourgi», poursuivi pour complicité d’enrichissement illicite présumé, en même temps que Karim Wade.

«La commission d’instruction peut passer outre les réquisitions du Parquet spécial, compte tenu du dossier médical très sensible de Bibo Bourgi qui est sérieusement touché par une maladie incompatible avec la détention, comme en atteste l’expertise et la contre-expertise», confie-t-on.

Par conséquent, les mêmes sources restent convaincues que la commission d’instruction devrait aller vers «une ordonnance de mise en liberté provisoire assortie d’un contrôle judiciaire».

Écrit par B. SAKHO  tndiaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*