Le Sénégal est pollué de radioactivité fétichiste et épandu du sang humain des accidentés

Serigne Fallou Dieng Cercle SoufisCe que les Sénégalais perdent toujours de vue, c’est que Macky SALL, est un homme manichéen, à la démarche dichotomique, qui a la manie de nouer des alliances expérimentales, par le biais duquel, il fourre souvent le nez avant d’en pointer le bout.

Les religieux étaient – dans la période de braise – les premiers à vivre à leurs dépens, au cours de cette sinistre expérience. Alors nommé ministre de l’intérieur de Wade et envoyé pour représenter le président Wade au Magal de Touba, Macky, en adepte du populisme et de la démagogie Wadienne, avait déclamé devant Serigne Saliou : des envolées panégyriques dignes d’un derviche en probation – nodongo tarbiyyat « yaw yaay taalibé serigne touba di jawrigni serigne touba gningi ngaan nga am ngaramal serigne touba » tu es le disciple de Serigne Touba et son représentant, nous vous souhaitons l’agrément de Serigne Touba.

Pendant sa pérégrination politique dans les provinces du Sénégal, Touba était le point focal et la zone du repli. Tout le monde se rappelle du retour à résipiscence auprès d’Abdoulaye Wade, chaperonné de Me Madické Niang, sur l’entregent de Serigne Bara Falilou. Ceci dit, qu’à contrario, les religieux demeurent contre toute vraisemblance, les véritables bottes secrètes de M. Macky Sall.

Maintenant que les Sénégalais se rendent à l’évidence et réalisent qu’ils ont devant eux un monsieur qui n’est en réalité, qu’une main d’arrogance dans un gant d’obséquiosité, qui se révèle de plus en plus en « petit césar », qui institue une démocratie au rabais et développe une économie tirée vers le bas.

Ce monsieur, dont les actes qu’il pose nous renseignent sur les caractéristiques d’un élève non-accompli d’Abdoulaye Wade, et dont les démarches représentent les topiques d’un piètre épigone du « néolibéralisme Wadien»

Il faudrait que les Sénégalais sachent que la balkanisation de l’Afrique reste d’actualité dans les agendas français. Et pour ce faire, il faudra qu’il y’ait à la tête des Etats africains, des dirigeants « pauvres cons » dociles comme

des valets, qui pendant tous leurs parcours professionnels se sont comporté comme des faux nez pour la France, sacrifiant ainsi tous les intérêts de leurs nations respectives, sur l’autel de celui des capitaines d’industrie française. Lesquels laquais, qui agissent également pour les chiffres d’affaires des entreprises éponymes. La France ne s’y trompe pas d’ailleurs, elle les recrute partout, les décore des insignes de légion d’honneur et les pistonne dans leur pays, en candidat de la France.

Pour conclure, je mets en garde tous les féticheurs et toutes les sortes de « xoy », qui ont depuis la démission reconduction d’Idrissa Seck en 2003, vendu l’illusion d’un futur président en teint claire. Et qui ne cessent de jouer de façon inavouable sur les nerfs de Touba – tout le monde se rappelle des prévisions pessimistes improbables du genre, malheur à Touba ! Maintenant, la question qui coule de source, c’est qu’il ’avait instrumentalisé les « xoys ».

Ce que j’apporte à leur sagacité dans un dialogue entre initiés, c’est que le Sénégal est fortement atteint de radioactivité fétichiste et épandu de sang humain, consécutif aux accidents graves qui goutent la vie des milliers. Ouvrant ainsi une page de sang, dans l’histoire des Sénégalais, marquée par des accidents graves, découvertes macabres, agressions mortelles qui sont du reste, le lot quotidien des Sénégalais.

SERIGNE FALLOU DIENG DU CERCLE DES SOUFIS

In the Spotlight

LE GHANA « SORT DU FMI » ET RESTE DEBOUT

by bishba in Economie 0

Le Ghana a surpris en claquant la porte au FMI, principal régulateur institutionnel de la finance internationale. Il se prive ainsi d’une manne qui lui tendait les bras. Il se devait donc de vite trouver [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*