Le Sénégal se qualifie difficilement

Sadio Mané a marqué le but des LionsLe Sénégal a pris son temps, mais a marqué, à la 85e minute, par Sadio Mané, le but lui permettant de s’assurer de sa qualification aux barrages de la Coupe du monde 2014 prévue au Brésil.

Sénégal : Bouna Coundoul – Pape Ndiaye Souaré, Cheikhou Kouyaté (puis Salif Sané, 89e minute), Lamine Sané, Lamine Gassama – Henri Saivet, Idrissa Gana Guèye, Mohamed Diamé, Sadio Mané – Moussa Sow (puis Stéphane Badji 90e minute) et Mame Birame Diouf (Dame Ndoye, 76e minute).
Entraîneur : Alain Giresse

Ouganda : Robert Odonkgara – Godfrey Walusimbi, Andrew Mwesigwa, Denis Iguma, Isaac Isinde – Hassan Mawanda, Hamis Kiiza (puis Martin Kayongo, 81e minute), Godfrey Kizito (Moses Oloya, 60e minute) – Jonny Maweje, Emmanuel Okwi (puis Frank Kalanda, 84e minute), Brian Majwega.
Entraîneur : Micho Sredojevic

But : Sadio Mané (85e minute)

Avertissements : Isaac Isinde (26e minute)

Expulsion : Godfrey Walusimbi (37e minute)

Il a fallu attendre les cinq dernières minutes pour voir les Lions libérer le petit groupe de supporters sénégalais ayant fait le déplacement à Marrakech.

Il y a eu des actions en première période, mais surtout en seconde période, avec ce ballon d’Henri Saivet vers la 70e minute.

Les Ougandais, qui jouaient à 10 depuis 37e minute, ont joué leur va-tout, se créant même une franche occasion à la 49e minute par Hamis Kiiza, qui a buté sur Bouna Coundoul.

Du côté sénégalais, ce fut un festival de ratages et surtout de mauvaises décisions.

Et contrairement à ce que les Lions avaient avancé lors de leur rencontre avec la presse, les premières minutes du match ont été à l’avantage des Cranes, qui se sont créés d’ailleurs trois corners dans les 10 premières minutes de la première période.

Prenant le match à bras-le-corps, leur attaquant Emmanuel Okwi a obligé Bouna Coundoul à sortir le ballon en corner.

Cette action a eu le don de réveiller les Lions et, sur deux ballons, ils mettent à mal l’arrière-garde ougandaise.

Sadio Mané, à deux reprises, fait un mauvais choix, tandis que Mame Birame Diouf, après avoir échoué à remettre le ballon, n’arrivait pas à cadrer sa tête à la 28e minute.

Et après un premier carton jaune, à la suite d’une faute d’Isaac Isinde sur Mame Biram Diouf, son partenaire de la défense, Godfrey Walusimbi, commet l’irréparable, contre Lamine Gassama, à la 37e minute.

Carton rouge direct, selon l’arbitre sud-africain.

Durant toute la partie, seule la qualification aux barrages est belle, l’équipe nationale attendant encore d’avoir son match référence.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*