Le Solde Commercial De L’Uemoa Déficitaire De 421,2 Milliards FCFA

La zone de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) était dans une mauvaise passe au cours du second trimestre de l’année 2018. Selon les résultats du dernier bulletin des statistiques de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, le solde commercial de l’Union est ressorti déficitaire de 421,2 milliards de francs Cfa au deuxième trimestre 2018.

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a indiqué, dans son dernier bulletin trimestriel des statistiques, que le solde commercial de l’Union est ressorti déficitaire de 421,2 milliards de francs Cfa au deuxième trimestre 2018. Cela, explique-t-on, en aggravation de 135 milliards de francs par rapport à la même période de l’année précédente. Selon la banque émettrice des pays del’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), cette situation s’explique par une progression des importations plus importante que celle des exportations.

Toutefois, les auteurs du rapport indiquent que la masse monétaire dans l’Union économique monétaire ouest africaine a progressé de 9,2 % en glissement annuel. Cela, disent-ils, en raison d’une augmentation des créances intérieures et des avoirs extérieurs nets. Poursuivant, le rapport révèle que sur le marché monétaire le taux moyen pondéré des injections de liquidités à une semaine s’est situé à 4,1511 % au deuxième trimestre 2018, soit une baisse de 35 points de base par rapport au trimestre précédent.

Sur le marché interbancaire, le document relève que le taux d’intérêt sur le compartiment à une semaine est ressorti en baisse de 41 points de base pour s’établir à 5,2727 % au deuxième trimestre 2018. Et au niveau des conditions de banque, le rapport souligne qu’il est relevé une baisse des taux débiteurs. Ainsi, hors taxes et charges, le taux débiteur moyen est ressorti à 6,68 % au deuxième trimestre 2018, contre 6,89 % à la même période de l’année dernière.

En ce qui concerne l’analyse par pays, les résultats font ressortir une hausse du taux d’intérêt moyen au Togo, au Bénin et au Burkina, contre des baisses au Niger, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Mali et en Guinée-Bissau. Cependant, le taux d’intérêt moyen appliqué aux dépôts à terme a, pour sa part, régressé de 6 points de base, passant de 5,33 % au deuxième trimestre 2017 à 5,27 % au cours du deuxième trimestre 2018.

La même source indique qu’au cours du deuxième trimestre 2018, les cours des principales matières premières exportées par les pays de l’Union, libellés en devises, ont connu des évolutions contrastées, marquées par une baisse en glissement annuel des cours du café et du caoutchouc. En revanche, il a été noté que les prix ont progressé pour le cacao, le coton et l’or. Concernant les produits importés, la note relève que les cours ont également été orientés à la hausse pour le pétrole et le riz, et à la baisse pour les huiles alimentaires.      

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*