Le Sytjust (Sydicat des travailleurs de la justice) décrète 72 heures de grève

Le Sytjust a pris des mesures de non-délivrance et de non-réception de certains dossiers tels les actes d’état civil, les casiers judiciaires, les certificats de nationalité, les registres de commerce et les extraits des décisions.

Les menaces de ponctions de salaires brandies par le ministre de la Justice n’ébranlent point les travailleurs de la justice qui dont décidé de poursuivre leur grève. Ils ont décrété 72h de grève à partir de ce lundi malgré les menaces de ponction sur leur salaire.

Cette menace est un épiphénomène, on n’en tient même pas compte”, avait déclaré le secrétaire général du Sytjust, El Yaya Boun Malick sur Rfm. “Nous sommes dans un pays de droit et le ministère de la justice n’a aucun respect pour les travailleurs de la justice. On aurait pu aller dans le sens de l’apaisement mais brandir ces menaces au moment où les gens ne font que demander ce qui leur est dû est anormale”.

Malick poursuit en demandant la mise en solde des indemnités dues aux travailleurs de la justice. A l’en croire, 5,5 milliards de francs Cfa ont été prévus dans la loi de finances rectificatives de 2018. “Dès lors que l’Assemblée a voté la loi si on ne procède pas au paiement, on est en train de faire un détournement d’objectif et nous ne l’accepterons jamais”, a soutenu le secrétaire général du Sytjust.

In the Spotlight

Un Britannique condamné à la perpétuité à Abou Dhabi

by James Dillinger in Diplomatie 0

Le britannique Matthew Hedges a été condamné mercredi à la prison à perpétuité par le tribunal fédéral d’Abou Dhabi pour espionnage au profit d’un pays étranger, a annoncé une porte-parole de sa famille, Londres se [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*