L’enquête pour viol visant Gérald Darmanin classée sans suite

L’enquête pour viol visant le ministre de l’Action et des Comptes publics a été classée sans suite, faute d’avoir pu établir “l’absence de consentement”.

Le parquet de Paris a de nouveau classé sans suite vendredi l’enquête préliminaire sur une accusation de viol visant le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, a appris l’AFP auprès de l’avocate de la plaignante et du parquet.

“L’absence de consentement” pas établie. Cette enquête, classé

e sans suite en juillet, avait été rouverte fin janvier après l’envoi d’un nouveau courrier de la femme qui accuse Gérald Darmanin de l’avoir violée en 2009 alors qu’elle sollicitait de l’aide dans une affaire judiciaire. “Les actes d’enquête réalisés n’ont pas permis d’établir l’absence de consentement de la plaignante et n’ont pas caractérisé davantage l’existence d’une contrainte, d’une menace, d’une surprise ou d’une quelconque violence à son endroit”, a expliqué le parquet de Paris. Le ministre de 35 ans issu des rangs des Républicains conteste formellement les accusations. Il avait déposé en juin 2017 une plainte contre son accusatrice pour dénonciation calomnieuse.

Une seconde plainte. L’enquête préliminaire ouverte mardi sur une seconde plainte distincte, déposée pour “abus de faiblesse”, se poursuit, a ajouté le parquet. De nombreux actes d’investigation restent à réaliser. Cette seconde plaignante est domiciliée à Tourcoing, dans le Nord, ville dont Gérald Darmanin a été maire de 2014 à 2017. Elle aurait dit avoir fait l’objet de sa part de “demandes à caractère sexuel” en échange d’un nouveau logement.

europe1.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*