L’épidémie d’Ebola franchit le cap des 4000 morts en Afrique de l’ouest

010102014192405000000ssssssL’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi que l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest avait fait 4 033 morts.
L’épidémie de fièvre Ebola a fait 4 033 morts sur 8 399 cas recensés dans sept pays, rapporte vendredi 10 octobre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont le bilan a été dressé le 8 octobre.
Le Liberia compte 2 316 décès, la Sierra Leone 930, la Guinée 778, le Nigeria huit et les États-Unis un. Le Sénégal et l’Espagne ont chacun un cas non mortel. Une épidémie de fièvre Ebola distincte a fait 43 morts sur 71 cas en République démocratique du Congo.
Dans le même temps, le gouvernement du Liberia a interdit l’accès des journalistes aux centres de traitement d’Ebola, empêchant les médias de couvrir un mouvement de grève dans une clinique de la capitale, Monrovia.
Médecins Sans Frontières (MSF), qui gère un centre d’une capacité actuelle d’environ 250 lits à Monrovia, a écrit au gouvernement pour s’assurer qu’il ne serait pas concerné par cette mesure, ont indiqué des sources au sein de l’ONG. L’ONG n’a pas encore reçu de réponse.
“Les journalistes ne sont plus autorisés à entrer dans les centres de traitement d’Ebola”, a déclaré à la radio Sky FM le porte-parole du gouvernement, Isaac Jackson, accusant les médias de “dépasser les bornes”.
“Ils violent l’intimité des gens, prennent des photos pour les vendre à des institutions internationales. Nous mettons fin à tout ça”, a-t-il lancé en réponse à une question après que des journalistes venus couvrir un mouvement de protestation des personnels de santé se sont vu refuser l’accès à la clinique Island à Monrovia vendredi.
“Il n’y a pas de protestation, tout se passe bien avec les personnels de santé et les patients sont bien soignés”, a assuré M. Jackson au sujet de cet établissement ouvert en urgence le 21 septembre et administré par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sommant les journalistes de le croire sur parole.

(Jeune Afrique avec AFP)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*