Les 10 femmes les plus dangereuses du monde

Lorsqu’on parle de gangsters, on pense tout de suite à des hommes qui n’ont pas froid dans le dos, qui ne réfléchissent pas deux fois avant de mettre une balle dans la tête de quelqu’un. Eh bien ! Sachez que les diables ne hantent pas que les hommes. Certaines femmes sont encore plus dangereuses que les chefs de gangs masculins. Voici un top 10 de ces descendantes d’Ève qui ne jurent que par l’argent et l’arme à feu. Elles n’hésitent pas à éliminer ceux qui se mettre en travers de leur route.

1. Sandra Ávila Beltrán

Sandra Ávila Beltrán, surnommée « La Reine de Pacifique », a dirigé pendant des années un cartel de drogue mexicain. Pendant longtemps, elle a su garder ses activités de gangster en se faisant passer pour une mère de famille qui vit et qui nourrit son fils à la sueur de son front. Elle a fini par être incarcéree.

source

2. Claudia Ochoa Felix

Cette « Kim Kardashian du crime organisé » a été à la tête du « Los ántrax », un gang très dangereux qui a fait parler de lui à travers de nombreux meurtres horribles. Il s’agit d’un gang très puissant composé de nombreux tueurs à gages. Pour ne pas se faire repérer facilement par la police, Claudia Ochoa Felix joue à la perfection le rôle d’une mère au foyer.

mujeres-peligrosas-claudia-ochoa-felix_claima20150602_0066_28

3. Judy Moran

Il s’agit surement de l’une des femmes les plus dangereuses au monde. Elle était à la tête d’un groupe de criminels dont la plupart sont membres de sa famille. Son mari, son fils, son second fils et son frère ont tous été abattus soit pendant des affrontements avec d’autres gangs soit par la police. Elle a fini par être incarcérée et écope 26 ans de prison.

source

4. Thelma Wright

Thelma Wright a été mariée au fameux Jackie Wright, un célèbre trafiquant de drogue qui a trouvé la mort après un assassinat. Après avoir repris la tête du cartel de drogue de son mari, elle s’est fait beaucoup d’argent. Cependant, elle a su dire non au banditisme suite à un violent affrontement avec son gang et s’est convertie à la rédaction de livres.

source

5. Maria Leon

Cette criminelle a su jongler entre ses activités de mère de famille et de chef de gang spécialisé dans la contrebande, le trafic d’êtres humains et les meurtres. Devenue l’un des gangsters les plus redoutés de Los Angeles, elle a terrorisé bon nombre de quartiers. Elle s’est faite capturée après la mort de son fils en voulant assister à l’enterrement de ce dernier.

source

6. Maria Licciardi

Maria Licciardi, alias « La marraine » est devenue, la dirigeante du clan Licciardi après la mort de son mari et de ses fils. Ce gang qu’elle a mené pendant 8 ans contrôlait entre autres le trafic de drogue dans la partie nord des Alpes. Elle s’est également spécialisée dans des affaires de proxénétisme et a fait tuer les prostitués qui ne lui apportaient plus d’argent. Elle a fini par être arrêtée en 2001 et croupit en prison depuis.

source

7. Rosetta Cutolo

Rosetta Cutolo a pris les rênes et a dirigé l’organisation criminelle de son frère Raffaele Cutolo après l’emprisonnement de ce dernier. Elle a passé 10 ans à jouer au chat et à la souris avec la police et finit par se rendre en 1993 en avouant aux autorités qu’elle en a assez de jouer le fugitif. En faisant resurgir son côté fragile et agréable, elle a réussi à réduire sa condamnation à 9 ans d’emprisonnement à une peine de 5 ans.

ROSETTA

8. Jemeker Thompson

Avec son mari et son fils, Jemeker Thompson s’est spécialisée dans le trafic de crack. Elle et sa petite famille étaient devenus les plus grands vendeurs de drogue à Los Angeles pendant les années 80. Après a mort de son mari, elle a continué le trafic et a gagné des milliers de dollars par mois. Elle s’est fait arrêter le jour de remise de diplôme de son fils après que la police lui monte une embuscade. Elle a écopé de la peine maximale de 15 ans et a été envoyée dans une prison haute sécurité.

source

9. Raffaella D’Alterio

Raffaella D’Alterio surnommée « The Big Kitte » a été nommée à la tête de la Camorra après l’assassinat de son mari, Nicola Pianese. Le gang, dirigé par cette femme très violente, a commandité plus de 4000 meurtres en trente ans d’existence. L’organisation opérait également dans le blanchiment d’argent, le trafic de drogue, l’extorsion de fonds ou encore la possession d’armes.

femme dangereuse

10. Anna Gristina

Cette femme a bâti sa fortune dans la prostitution de luxe. Elle a été capturée grâce à un piège tendu par un policier qui s’est fait passer pour un client. Au tribunal, elle s’est protégée en disant qu’elle proposait des services de rencontre. Mais le verdict est tombé la qualifiant de proxénétisme.

source
http://www.afrizap.com/femmes-dangereuses/10/


 


Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*