LES AUTOCHTONES DES ILES SALOMON

AUTOCHTONES DES ILES SALOMON
AUTOCHTONES DES ILES SALOMON
AUTOCHTONES DES ILES SALOMON

AUTOCHTONES DES ILES SALOMON  5 AUTOCHTONES DES ILES SALOMON  6 AUTOCHTONES DES ILES SALOMON  4 AUTOCHTONES DES ILES SALOMON  3 AUTOCHTONES DES ILES SALOMON  2Il n’y a pas si longtemps encore, les européens publiaient des articles définissant les Mélanésiens comme « l’une des races les plus archaïques du monde ». « Certains présentant même des caractères néandertaliens » Ces idées avancées par le français Jacques Avias en 1950 ont été reprises et développées par d’autres ethnologues racistes jusqu’aux années 80.

Les Mélanésiens sont généralement des cultivateurs de tubercules (taros, ignames, patates douces, manioc), de bananiers, d’arbres à pain, de cocotiers. L’horticulture itinérante, combinée à la pêche et à l’élevage, l’occupation du sol du village et le style des constructions constituent les traits marquants de la culture mélanésienne. Les relations que les hommes entretiennent avec la terre. Hormis leurs richesses artistiques, l’originalité des sociétés mélanésiennes tient au rôle fondamental des échanges cérémoniels qui ont pour fonction de resserrer les liens sociaux.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
L’archipel des îles Salomon est constitué de 12 îles principales et de 900 autres disséminées dans le sud-ouest de l’océan Pacifique, au sud-est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Cet archipel a des habitants qui ont une des peaux les plus foncées après celle des Africains, et la plus grande proportion de cheveux blonds (5 à 10 %) en dehors de l’Europe.

De manière globale, les cheveux blonds sont rares, à part peut-être dans certains pays du nord de l’Europe, ainsi qu’en Océanie, ce qui inclus les îles Salomon. Jusqu’ici, les blancs pensaient que la couleur des cheveux des mélanésiens était due à un gène, qui se serait transmis par les colons européens. Or, aujourd’hui certaines sources scientifiques attribuent la couleur de leurs cheveux au gène TYRP1 et d’autres sources disent que c’est l’exposition au soleil et le régime alimentaire à base de poisson qui seraient à l’origine de ce gène.

Cependant, les chercheurs ont comparé les génomes de 43 blonds et de 42 bruns des îles Salomon. Ils ont identifié la mutation qui permet l’apparition de blonds dans cette région. Il s’agit d’une mutation des acides aminés du gène TYRP1. On sait, par ailleurs, que ce gène est associé à la pigmentation de la peau. En dehors de l’identification de ce gène, une information intéressante est communiquée par les chercheurs. Cette mutation responsable de l’apparition de blonds n’existe pas en dehors de l’Océanie, et n’est donc pas venue d’Europe.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Aujourd’hui nous savons que les natifs d’Australie, les Papous, les Mélanésiens (Néo-calédoniens, Ni-Vanuatu etc…) toutes ces populations noires autochtones d’Océanie, sont d’après leurs gènes, d’origine africaine. Jusqu’ici, les occidentaux pensaient que tous les peuples non-Africains étaient issus de la même migration depuis l’Afrique vers le Proche-Orient, attestée par le squelette de Qafzeh qui date de 100 000 ans. Or, d’après les fouilles, l’homme est effectivement né en
Afrique et a plutôt migré par vagues successives vers l’Asie. C’est dans l’une de ces vagues sortie du continent africain il y a 70 000 ans que sont issus les Noirs d’Océanie. Ces populations ont donc traversé l’Asie pour atteindre l’Océanie il y a environ 50 000 ans. Ils doivent la préservation de leur couleur de peau originelle au climat proche du climat africain. Quant à leur cheveux – lisses pour les Noirs d’Australie et crépu pour les Noirs de Papouasie et de Nouvelle Calédonie.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
VIDÉO:
LES CIVILISATIONS NOIRES
https://www.youtube.com/watch?v=AOdon6PeBVc
● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Les Noirs d’Océanie ont également connu un holocauste terrible. Ceux de Tasmanie ont été éliminés de la surface de la terre par les anglais, ceux du continent australien sont aujourd’hui aussi marginalisés que les Africains-Américains, ceux de Nouvelle-Calédonie sont sous occupation française depuis 160 ans, ceux de Papouasie occidentale ont payé en 50 ans de 500 000 morts la mise sous tutelle de leur pays par les indonésiens. Ils se battent aujourd’hui pour arracher leur liberté et en finir avec ce génocide. Cette parenté entre les Kamites d’Afrique, d’Océanie et cette communauté de destin, pose la question du rôle que l’Afrique devra jouer dans un futur proches pour la protection de ces populations. Une question à laquelle nous devrons tous réfléchir le plus sérieusement du monde dans les temps à venir.

Hotep !

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Sources:
http://www.medecinesciences.org/index.php…
http://www.nairaland.com/…/photos-wonderful-people-melanesia
http://www.futura-sciences.com/…/ethnologie-histoir…/page/4/
http://www.une-autre-histoire.org/dou-viennent-les-indigen…/
http://www.afroconceptnews.com/…/histoire-lorigine-africai…/

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Kem Infos / Kem Mfoo

Page facebook:
https://www.facebook.com/profile.php?id=100006739097331
Page de secours 1:
https://www.facebook.com/profile.php?id=100008552529166
Page de secours 2:
http://www.one-africa.com/profile/KemInfos

In the Spotlight

INSECURITE: L’HEURE EST GRAVE A KEUR MASSAR

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

L’insécurité c’est la première des inégalités », disait l’homme d’Etat français Jean-Pierre Rafarin. Une vérité absolue car avec l’agression de l’artiste-chanteur massarois Chingo ce mercredi à la décharge de Mbeubeus, le débat sur l’insécurité à [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*