Les chargés de missions à la Présidence fâchés : « La Première Dame doit porter plainte »

7042683-10776963Les 650 millions de nos francs qu’aurait la Fondation Servir le Sénégal de la Première Dame du Sénégal Marème Faye Sall commence à soulever de vagues. Les chargés des missions de la Présidence entrent dans le débat et demandent à la Première Dame de porter plainte contre les jeunes marabouts.

Selon Meïssa Maecor Diouf, parlant au nom des chargés des missions de la Présidence de la République, la Première Dame n’a rien reçu de la BMCE, (une banque Marocaine). « Les Marocains ont souscrit et ont gagné dans la règle de l’art, le marché pour la construction de la cité de l’Emergence. La Fondation Servir le Sénégal n’a rien à avoir avec ces Marocains », précise-t-il.

« La Fondation Servir le Sénégal fonctionne comme toutes les autres Fondations à travers le monde, à savoir la vente aux enchères des objets d’arts …) », explique-t-il, avant de dénoncer l’attitude de « chantage » des jeunes marabouts.

«Ils ne sont pas des marabouts. Ils n’ont enseigné personne. Ils ne peuvent même pas. Ils vivaient dans la facilité. Ce temps est révolu au Sénégal avec l’avènement de Macky Sall. C’est l’ère de « Niak Jarinu ». L’attaque contre la Première Dame et sa Fondation n’est rien qu’une forme de chantage ; mais cela ne passera pas », avertissent les chargés des missions de la présidence de la République.

Dans la foulée, ils demandent la Première Dame de porter plainte contre les jeunes marabouts.

Selon Serigne Assane Mbacké de l’Association des Jeunes marabouts qui s’est prononcé sur les ondes de la RFM, a fait savoir qu’une plainte a été déposée au niveau de la CREI. « Nous voulons que la lumière soit faite sur cette affaire, car la fondation Servir le Sénégal ne doit pas recevoir cet argent ».

Ferloo

In the Spotlight

Le Mali trahi par ses dirigeants

by bishba in CONTRIBUTION 0

Les derniers événements dramatiques qui se sont déroulés à Sobane-Da dans la commune de Sangha, le 11 juin 2019 ont fini par étaler au grand jour les failles de la gouvernance au sein des forces [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*