Les chercheurs ne comprennent pas comment Usain Bolt peut courir aussi vite

Captureboltcourse-300x207Jeux Olympiques ? Usain Bolt. C’est aussi simple que ça.Multi-médaillé olympique, Bolt est l’homme le plus rapide de l’Histoire. C’est en 2008 que le sprinteur jamaïcain s’est révélé à la face du monde, en courant le 100 mètres en 9,58 secondes. Soit une vitesse de 37 km/h.Les chercheurs ne sont pas seulement impressionnés par ses performances ; étant donné sa physiologie, le fait qu’il soit aussi rapide les dépasse complètement.
Le sprinteur de 1,95m écrase totalement la concurrence, et ses jambes élancées lui garantissent une foulée plus longue que les autres. Alors que les autres coureurs professionnels font en moyenne 44 pas par 100 mètres, Bolt n’en fait que 41.
Mais le fait qu’il soit aussi grand signifie que Bolt a également besoin de davantage de force que les autres pour déplacer son corps à une telle vitesse.« Usain Bolt est unique dans la mesure où il parvient à la fois à produire une accélération incroyable et à maintenir une vitesse de pointe très élevée« , explique le Dr. Anette Hosoi, ingénieure en mécanique au MIT, dans une vidéo diffusée sur NBC.Hosoi et Samuel Hamner, ingénieur à l’université de Stanford, étudient tous les deux la structure du corps de Bolt pour tenter de comprendre comment il parvient à courir aussi vite.
Ils espèrent que les résultats de leurs études respectives seront utiles aux personnes atteintes de troubles du mouvement, et permettront également d’améliorer les performances d’autres athlètes, voire de Bolt lui-même.
« Si nous parvenons à comprendre le rôle joué par chacun de ses muscles, nous pourrons peut-être aider Bolt à optimiser son entraînement et à comprendre comment il peut devenir encore plus rapide« , explique Hamner.L’ex-athlète (amateur) que je suis est jalouse. Je n’ai jamais réussi à boucler un 1500m en moins de six minutes, et je savais que mes performances limitées étaient en partie dues à ma morphologie.

Mais de nombreuses forces sont à l’oeuvre au cours des différentes phases de la course.
« Courir demande beaucoup de précision dans la manière dont chacun des muscles est activé, dit Hamner. Si vous avez quelques millisecondes de retard quand vous générez de telles forces, vous risquez fort de tomber ou de vous blesser. Il faut un timing extrêmement précis du signal électrique qui va de votre cerveau à votre muscle. »
Espérons donc que les scientifiques trouvent un moyen de dépasser notre propre physiologie. Même si c’est juste pour rattraper le bus.
http://motherboard.vice.com/fr/read/les-chercheurs-ne-comprennent-pas-comment-usain-bolt-peut-courir-aussi-vite

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*