Les conditions de la reconstitution du capital semencier sont réunies, selon un technicien

(APS) – Le Centre national de recherches agronomiques (CNRA) de Bambey (centre) a réuni les conditions nécessaires pour reconstituer le capital semencier du pays, assure son directeur, l’agro-physiologiste Samba Thiao.semences

“Les conditions sont réunies parce que nous avons [reçu] la subvention du gouvernement. Et une avance conséquente [de cette subvention] a déjà été remise à l’ISRA”, l’Institut sénégalais de recherches agricoles, dont dépend le CNRA, a dit M. Thiao.

Il s’entretenait avec des membres du Réseau des journalistes scientifiques et techniques (REJOST), qui visitaient les laboratoires de l’ISRA à Dakar, du Centre national de recherche agronomique (CNRA) de Bambey, de l’Ecole nationale supérieure d’agriculture (ENSA) de Thiès et d’autres établissements publics d’enseignement supérieur.

Cette visite était organisée par le Fonds national de ressources agricoles et agroalimentaires (FNRAA), les 12 et 13 juillet.

“Nous nous sommes concertés avec la direction générale de l’ISRA et l’ensemble des chercheurs impliqués dans la production des semences, pour qu’on puisse cette année produire les 65 tonnes de semences de pré-base nécessaires [et] satisfaire les besoins du gouvernement en semences”, a assuré le directeur du CNRA.

“La recapitalisation implique un travail sur la fertilité des sols et l’adaptation à la température, etc.”, a-t-il signalé, ajoutant qu’il faut “se déplacer, faire des essais, sécuriser les parcelles de production des semences, et avec un matériel de travail adéquat”.

“Nous sommes sûrs qu’avec cette enveloppe de l’Etat, nous pourrons améliorer nos conditions de travail et satisfaire la demande”, a-t-il dit sans précision du budget affecté à la reconstitution du capital semencier, une décision du gouvernement.

Les centres de l’ISRA à Bambey, Nioro, Saint-Louis et Ndiol travaillent déjà à la reconstitution du capital semencier, selon Samba Thiao. “En matière de productivité, la semence peut apporter 25 à 30% du rendement”, a-t-il expliqué.

ESF/BK

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*